Archives des Newsletter

 

Newsletter des mois précédents


La signification des chants dévotionnels

« Mes enfants chéris, dans le Kaliyuga (l’age noir), les bhajans (chants dévotionnels) mieux que la méditation favorisent la concentration. En chantant à haute voix, nous oublions les autres sons qui pourraient nous distraire et obtenons la concentration. Bhajans, Concentration, Méditation…. Telles sont les différentes étapes à suivre. Mes enfants garder en permanence le souvenir de Dieu, c’est méditer.

Si les bhajans sont chantés sans concentration, ce sera une perte d’énergie. Mais s’ils sont chantés avec une attention parfaite, ils profiteront au chanteur, à l’auditeur et même à la nature. Lorsque le moment sera venu, de tels chants éveilleront l’esprit de l’auditeur.

Les bhajans sont une discipline spirituelle amenant l’esprit à se concentrer sur sa divinité d’élection. Grâce à cette concentration, on peut se fondre en Dieu et goûter la Béatitude de son véritable Soi intérieur.

Que vous croyiez en KRISHNA ou en JESUS-CHRIST, en KALI ou en la Vierge MARIE importe peu ; l’objet de votre méditation peut tout aussi bien être, lorsque vous chantez, soit Dieu sans forme, soit une flamme ou une montagne, voire même un idéal comme la paix mondiale. Si vous vous laissez porter par le son de chants divins, alors tous vous pourrez jouir de la paix engendrée par votre divinité intérieure. »

AMMA

Livre référence : L’évangile de Thomas 

Traduit et commenté par Jean-Yves Leloup

L’Evangile selon Thomas fut découvert en 1945 aux environs de Nag Hammadi. C’est une collection de 114 logia ou « paroles nues » attribuées à Jésus le Vivant.

Cet Evangile fut diversement reçu par la critique, si bien qu’à peine sorti de terre, il fut de nouveau recouvert par le sable mouvant des gloses et des polémiques… Mais la parole respirait sous la cendre… II importait d’y retrouver l’étincelle cachée afin d’y réveiller – comme au jour de Pentecôte – le feu de son âme.
Cette nouvelle traduction, suivie de son commentaire, n’a pas d’autre but. Elle est dédiée à tous ceux pour qui Evangile signifie Amour et Connaissance, invitation à la Liberté.

Pour tous ceux qui veulent découvrir ou redécouvrir une partie du message de Jésus de manière directe et presque brute, sans les embellissements, interprétations, ou censures qui ont pu intervenir au cours des siècles dans les évangiles dits canoniques.

Les commentaires de Jean-Yves Leloup apportent aussi, si on le désire, un éclairage supplémentaire dans sa vision personnelle qui est empreinte de gnose et d’une sagesse qui dépasse le cadre strictement  chrétien et permet une ouverture vers l’universel; ce qui parle au coeur de chaque être humain.

Extraits :

Jésus disait :
Heureux qui a connu l’épreuve, il est entré dans la vie.

Jésus disait :
Si ceux qui vous guident affirment :
voici, le Royaume est dans le Ciel,
alors les oiseaux en sont plus près que vous ;
s’ils vous disent :
voici, il est dans la mer,
alors les poissons le connaissent déjà…
Le Royaume : il est à l’intérieur de vous,
et il est à l’extérieur de vous.
Quand vous vous connaîtrez vous-même, alors vous serez connus
et vous connaîtrez que vous êtes les fils du Père, le Vivant ;
mais si vous ne vous connaissez pas vous-même,
vous êtes dans le vain, et vous êtes vanité.

Ses disciples l’interrogeaient ainsi :
Faut-il jeûner ? Comment prier ? Comment faire l’aumône ?
Que faut-il observer en matière de nourriture ?
Jésus disait :
Arrêtez le mensonge,
ce que vous n’aimez pas, ne le faites pas;
vous êtes nus devant le Ciel,
ce que vous cachez, ce qui est voilé,
tout sera découvert.

Jésus disait :
Aime ton frère comme ton âme,
veille sur lui comme sur la prunelle de ton oeil !

Jésus disait :
Heureux celui qui Est avant d’exister.

Jésus disait :
Nul n’est prophète pour ses proches.
Nul n’est médecin dans sa famille.

Jésus disait :
Ne vous souciez pas le matin du soir,
ni le soir du matin,
de quoi vous serez vêtu.

Jésus disait :
Beaucoup se tiennent devant la porte
mais ce sont les solitaires et les simplifiés
qui entreront dans la chambre nuptiale.

Jésus disait : Soyez passants.

Videos

Tich Nhat Hanh, un entretien en Français. 

 

Vidéos des pratiques et de la retraite du mois d’Août pour fêter les 1000 ans de Naropa.

Lien vers la  Chaine You Tube du centre de Drukpa Plouray 

Avec toutes les autres Videos.


Voie du sage

“Celui qui sait voyager ne laisse pas de traces.
Celui qui sait parler ne fait pas de fautes.
celui qui sait compter n’a pas besoin de boulier.
Celui qui sait garder n’a nul besoin de serrures
Pour fermer, ni de clés pour ouvrir.
Celui qui sait lier n’utilise pas de cordes pour nouer.

Ainsi le sage se consacre
A sauver les êtres humains
Sans rejeter personne.
Il se consacre à préserver les choses
Sans rien abandonner.
C’est là pratiquer la claire lumière »

Lao Tseu

Livre du mois : Paroles essentielles : Ramana Maharshi

Né en 1879 et mort en 1950, il es considéré comme une des figures spirituelles majeures de l’Inde du 20ème siècle.
Sa vie a été d’une étonnante simplicité, faite de silence, il a transmis  cependant des enseignements d’une grande force sur la nature du Soi.

Ce livre, déjà publié en 1970 sous le titre L’évangile de Ramana Maharshi, présente un ensemble de réponses de Ramana Maharshi aux questions des chercheurs de vérité.
Publié pour la première fois en anglais en 1939 (Maharshi’s Gospel) pour le 60e anniversaire du maître, ce texte est un témoignage sublime de la sagesse millénaire de l’advaita vedanta. Les réponses données par le Mahârshi sont basées sur son expérience et connaissance directes. Elles sont d’une valeur inestimable pour tout sérieux chercheur de la Vérité. La profonde vérité de l’advaita que la seule et unique Réalité est le Soi absolu ou Brahman, n’a pas été plus clairement exposée que dans ces pages.

 

Extraits :

« Le Soi est le coeur, lumineux par lui-même.
L’illumination naît du coeur et atteint le cerveau, lequel est le siège du mental. Le monde est vu avec le mental ; aussi vous voyez le monde par la lumière reflétée du Soi. Le monde est perçu par l’action du mental. Quand ce dernier est illuminé, il est conscient du monde ; quand il ne l’est pas, il n’est pas conscient du monde »

… Malheureusement je n’ai pas encore réalisé le Soi ?

« Là est précisément l’obstacle sur votre chemin. Vous devez vous débarrasser de l’idée que vous ne connaissez pas votre véritable nature et avez encore à réalisez le Soi. Vous êtes le Soi. Y-a-t-il un moment où vous n »étiez pas conscient du Soi ? »

Comment puis-je obtenir la paix?

« La paix est votre état naturel. C’est le mental qui obstrue l’état naturel. Votre investigation n’a été faite que dans le mental. Investiguez ce qu’est le mental, et il disparaîtra. Il n’existe rien de tel qu’un mental sans pensée… »

Comment dois-je pratiquer le nama japa ? (répétition du nom de Dieu tel qu’on le choisit)

« L’on ne doit pas utiliser le Nom de Dieu mécaniquement et superficiellement sans un sentiment de dévotion. En prenant le Nom Divin l’on devra s’abandonner à Lui totalement et sans réserves. Ce n’est qu’après un tel abandon que le Nom de Dieu sera toujours avec l’homme…. Japa signifie s’attacher à une pensée à l’exclusion de toutes les autres. C’est là le but. Il conduit au dhyana (méditation), lequel culmine dans la réalisation du Soi. »

Videos

Comment naissent les pensées ? : Une explication par Eckart Tolle

Générosité véritable :

« Par le mérite de la générosité et des autres perfections, puisses-je obtenir l’état de Bouddha pour le bienfait de tous les êtres » Prière du Refuge.


Le Calme et la Paix

“La concentration n’est rien d’autre que le calme de l’esprit. La concentration arrête le flot des pensées. Lorsque les pensées cessent, l’esprit agité suspend son activité et le silence est possible. Ce silence de l’esprit provient de l’amour. Sans amour il n’y a ni intérêt,ni sincérité, ni désir intense ”

« La paix ne s’installe pas lorsque tous les désirs sont comblés ou tous les problèmes réglés. Tant que le mental existe, des désirs et des problèmes surgissent.
La paix s’instaure quand les pensées se calment et que vous transcendez le mental. Celui qui éprouve la paix intérieure est détendu. Sa vie est en équilibre. »   Amma

Livre du mois : Aux Sources de la Joie  « Paroles de Ma Ananda Moyi « 

Tous ceux qui ont rencontré Mâ Ananda Moyî l’une des plus grandes figures spirituelles de l’Inde contemporaine ont vu en cette femme inspirée une incarnation de la Joie.
Leur vie en fut souvent bouleversée. Car, par-delà les plaisirs et les douleurs, les espoirs et les échecs, la gaieté et la tristesse, la Joie de Mâ s’apparentait à la Félicité ineffable qu’ont évoquée les grands mystiques, et qui plonge ses racines dans l’intuition de la non-dualité.
Dans ce recueil de paroles, véritable bréviaire de la Joie, Mâ nous indique la voie d’une sagesse inébranlable, parce que fondée sur l’Amour au-delà de tout.

 

 

 

Extraits :

« Toute chose doit avoir un noyau autour duquel les sensations puissent se développer. Plus votre esprit trouve son centre, et plus haute est la note de santé, de paix, de tranquillité. Et alors un aperçu de l’Infini peut devenir possible.Choisissez une image ou une silhouette ou un symbole ou un son comme centre de votre pensée et tenez-vous y constamment. Votre esprit viendra y chercher le repos lorsqu’il aura erré à l’aventure. Un sentiment de dévotion se développera peu à peu et Dieu sera installé sur l’autel de votre cœur. A notre époque, il est très difficile pour un adorateur d’acquérir une conception du Divin, soit par les méthodes de yoga, soit en cherchant à fondre le moi individuel dans le Moi universel. »

« Les différents organes du corps humain remplissent des fonctions différentes, dont certaines sont plus nobles que d’autres, mais pour le bien du corps il faut les soigner tous. De même, essayez de considérer avec un égal amour toutes les personnes avec lesquelles vous êtes en rapport. Faîtes-en une habitude, et bientôt, vous vous apercevrez que tout le genre humain est comme votre famille. »

« Ayez un but élevé, et allez de l’avant! Dès que vous vous abaissez, vous trébuchez et vous êtes perdu. La vie dans le confort vous a déjà en partie privé du pouvoir de marcher sur un plan supérieur. Votre façon insouciante de vivre au jour le jour ne vous permet même pas de profiter pleinement des occasions qui se présentent journellement à vous. Fixez-vous un but élevé, et en tout cas regardez toujours en avant. Le courage de s’élever est la vraie puissance motrice.Vous vous plaignez souvent que votre corps est prêt à progresser, mais que l’esprit ne l’est pas, ou bien que si l’esprit est très actif, c’est le corps qui traîne. Dans de tels cas, il faut déployer la plus grande énergie et votre corps et votre esprit doivent toujours être actifs. Il faut avancer, sinon vous êtes sur de tomber?. Dans tout ce que vous faites, ayez du courage, car c’est de la force. »

« Pourquoi tâtonner dans l’obscurité? Demandez la lumière,et toujours la lumière. Pendant combien de temps un bougeoir ou une lampe électrique vous éclaireront-ils? Dès que la source d’énergie vient à manquer, la lumière s’éteint. Essayez d’éclairer le monde avec une lumière qui ne puisse jamais s’éteindre.Quelle est-elle? C’est la confiance absolue en Dieu et un amour sans bornes pour Lui. Efforcez-vous d’égayer tous les  foyers du monde en fournissant un tel idéal. Il illuminera tous les aspects de l’existence, intérieurs et extérieurs. »

 

Videos

Gayatri Mantra : Sur le nouveau site de la fédération Tathata France:  https://www.tathatafrance.org/

liée à la récente fédération Védique de France : http://federationvediquedefrance.fr/

Danse : Harmonie du chant, du mouvement et connexion aux éléments.
Merci à Christine de nous avoir partagé cette video.


Sagesse du Tao

Qui connait les autres a l’intelligence
Qui se connait lui même a le discernement
Qui triomphe des autres est fort
Qui triomphe de lui-même possède la force
Qui sait se contenter est riche
Qui sait persévérer est volontaire
Qui sait demeurer est stable
Qui vit la mort jouit d’une longue vie.
Lao Tseu. Tao Te King.

Livre du mois : Illusions – Le Messie récalcitrant. Richard Bach

Richard Bach, romancier américain est passionné d’aviation et ancien pilote de l’US Air Force. Il est devenu célèbre en tant qu’auteur du roman « Jonathan Livingstone le goéland ».

Le messie récalcitrant est un roman où Richard (l’auteur)  pilote de tourisme à trois dollars la ballade dans son biplan se pose à coté d’un autre « saltimbanque de l’air » dans un Travel air 4000 et rencontre Donald Shimoda, un autre pilote comme lui, mais avec ces cheveux longs, ce regard sombre et ce drôle de halo doré autour de lui, il ne ressemble pas à un professionnel…
En même temps que Richard découvrira Donald Shimoda, nous le découvrons avec lui, nous rions, nous interrogeons et pouvons nous ouvrir à son message.

C’est un livre réjouissant et inspiré qui se lit et se relit avec plaisir.
Pour des raisons de droits d’auteurs ce livre n’est plus édité depuis une 10aine d’années mais on en trouve à des prix variables en occasion.

Extraits :
« Les instruments de navigations étaient flambants neufs, de vrais instruments de 1928…. pas une éraflure, pas la moindre pièce sur l’entoilage, pas une goutte d’huile tombant du capot, pas un brin de paille sur le plancher de la cabine, comme si l’appareil n’avait jamais volé mais s’était matérialisé à cet endroit-là, à la faveur d’une courbure du temps qui aurait escamoté un demi-siècle. Je commençais à avoir froid dans le dos. »

« Si je reste dans un coin trop longtemps, plus d’un jours ou deux, les gens se rendent compte que je suis quelque chose d’étrange. Il suffit qu’un type se frotte à mes basques, et il guérit d’un cancer généralisé : tu peux être sur qu’il y a foule autour de moi avant la fin de la semaine! »

« Le manuel était tombé à l’envers dans l’herbe. Je le retournai avec soin et je lus :
Discute pour tes limites, et à coup sur elles sont à toi.   »

« Ta conscience est à la mesure de l’honnêteté de ton égoïsme. Ecoute-la avec grand soin. »

 » – C’est difficile, Donald, de chasser de moi ma connaissance du fait, que je ne sais pas jouer de la guitare.
– Alors ce sera difficile pour toi de jouer de la guitare. Il te faudra des années d’exercice avant que tu ne te donnes la permission de bien jouer, avant que toi esprit conscient ne te dise que tu as assez souffert pour avoir gagné le droit de bien jouer. »

 » Le signe de ton ignorance, c’est la profondeur de ta croyance en l’injustice et en la tragédie.

Ce que la chenille appelle la fin du monde, le Maître l’appelle un papillon. « 

Videos

TOLERANCE :  Amnesty International (Pologne)
4 minutes en tête à tête sans rien dire avant de parler nous reconnecte à l’humanité de la personne quelque soit son apparence et nos préjugés.


Hommage : Leonard Cohen (1934 – 2016)

Le poète, écrivain canadien ne trouva de succès que dans la chanson pour partager ses textes.
Il est devenu auteur compositeur interprète et a marqué toute une époque de 1967 à sa mort en 2016.
De confession Juive du courant messianique il fut ordonné prêtre bouddhiste Zen à 62 ans.  Après 5 ans de retraite à 65 ans il se rend compte que la personne à qui il avait confié ses biens lui a tout spolié et il se retrouve sans rien… Il ré-enregistre et repart en tournée.
Une discographie de 14 albums à découvrir ou ré-écouter avec une nouvelle oreille.
Ses chansons sont profondes inspirées par sa vie, sa quête mystique, son amour des femmes et parfois sa dépression.
« There is a crack in everything, that’s how the light gets in »   » Il y a une fêlure en chaque chose, c’est ainsi que la lumière pénètre. » Leonard Cohen.

Chanson : Sisters of Mercy – Les soeurs de la charité enregistrée en 1972 lors d’une tournée en Europe.

En 1984 il compose le fameux « Hallelujah » qui sera repris par de nombreux artistes dont Jeff Buckley. Ici une version en 2008 en concert.


Tolérance et ouverture

“C’est une sotte présomption d’aller dédaignant et condamnant pour faux ce qui ne nous semble pas vraisemblable.”
Montaigne. Essais.

 Remerciements

A tous les Chamans et représentants des traditions ancestrales et peuples premiers qui sont venus au Festival du Chamanisme qui a eu lieu à Genac du 27 au 30 Avril. Remerciements pour toutes leurs actions en faveur d’une humanité et d’une terre réconciliées.
Remerciements à tous les organisateurs et bénévoles.

Livre du mois : La Bhagavad-Gîtâ commenté par Sri Aurobindo

La Bhagavad-Gîtâ (prononcer Bagawad Guita) -le Chant du Bienheureux Seigneur- est le texte le plus sacré de tout l’enseignement du Yoga. Il fait partie du Mâhabâratha, grand poème épique de l’Inde ancienne. Le Yoga Suprême y est exposé en 18 chapitres, par Krishna l’Instructeur Divin (Avatar et incarnation de Vishnou).

Shri Aurobindo considéré comme un maître de l’Inde moderne (1872 – 1950) fut élevé en Occident avant de retourner en Inde ce qui lui conférait le rare privilège de pouvoir exprimer la sagesse hindoue en des termes et selon des modes de pensée qui nous soient accessibles.
Ses commentaires sont précieux et lumineux, ils permettent un approfondissement réel du texte original.

Extraits :

 « Quand un homme, ô Pârtha, chasse de son esprit tous désirs et qu’il est satisfait dans le moi par le moi, on le dit alors stable en son intelligence. Celui dont le mental n’est pas troublé au milieu des chagrins et qui, parmi les plaisirs, reste libre de désirs, celui qu’ont quitté attraction, peur et colère, celui-là est le sage dont est fermement fixé l’entendement. Qui en nulle chose n’est affecté, même si tel bien ou tel mal lui échoit et ne hait ni ne se réjouit son intelligence est fermement établie dans la sagesse. »

« Celui-là atteint la paix, en qui tous les désirs pénètrent comme les eaux dans l’océan qui toujours se remplit, et pourtant demeure immobile – non pas celui qui est troublé par le moindre afflux de désir. » « Qui abandonne tous les désirs et vit et agit libre de tout appétit, qui n’a pas de moi ni de mien, il parvient à la grande Paix. »

« Tu as droit à l’action, mais seulement à l’action et jamais à ses fruits ; que les fruits de tes actions ne soient point ton mobile ; et pourtant ne permets en toi aucun attachement à l’inaction. Etabli dans le Yoga, accomplis tes actions, ayant abandonné tout attachement, égal dans l’échec et dans le succès, car c’est égalité que signifie le Yoga. »

 » Celui qui n’a ni égoïsme, ni sens de « moi » et de « mien », qui a pitié et amitié pour tous les êtres et n’a de haine pour nulle chose vivante, qui a dans le plaisir et la peine une égalité tranquille, qui a patience et miséricorde, celui qui a un contentement sans désir, la maîtrise constante du moi et la volonté et la résolution fermes et inébranlables du yogin, et un amour et une dévotion qui M’abandonnent tout le mental et toute la raison, celui-là M’est cher… « 

« L’âme est indestructible, éternelle et sans mesure ; seuls les corps matériels qu’elle emprunte sont sujets à la destruction.
Ignorant celui qui croit que l’âme peut tuer ou être tuée ; le sage, lui, sait bien qu’elle ne tue ni ne meurt.
L’âme ne connaît ni la naissance ni la mort. Vivante, elle ne cessera jamais d’être. Non née, immortelle, originelle, éternelle, elle n’eut jamais de commencement, et jamais n’aura de fin. Elle ne meurt pas avec le corps.
Comment, ô Pârtha, celui qui sait l’âme non née, immuable, éternelle et indestructible, pourrait-il tuer ou faire tuer ?  À l’instant de la mort, l’âme revêt un corps nouveau, l’ancien devenu inutile, de même qu’on se défait de vêtements usés pour en revêtir de neufs.
Aucune arme ne peut prendre l’âme, ni le feu la brûler ; l’eau ne peut la mouiller, ni le vent la dessécher.
L’âme est indivisible et insoluble ; le feu ne l’atteint pas, elle ne peut être desséchée. Elle est immortelle et éternelle, omniprésente, inaltérable et fixe. »

Videos 

Fête du Wesak
La pleine lune du Bouddha (fête de sa naissance, de son illumination et de son départ du plan terrestre). Documentaire sur la signification et les implications de cette fête.

Miyoko Shida Rigolo : Danseuse Zen Japonaise.


La Réalité du corps

Ce qui réellement existe ne peut cesser d’exister; de même ce qui est non-existant ne peut commencer d’exister. La fin de cette opposition d’être et de non-être a été perçue par ceux qui voient les vérités essentielles.
Les corps limités ont une fin mais Ce qui possède et emploie le corps est infini, « illimitable », éternel, indestructible.

La Bhagavad-Gîtâ.

 

Livre du mois : PARAMOUR – Henri Gougaud

Paramour est un roman de l’écrivain et conteur Henri Gougaud publié en 1998.
A chaque page, la plume de l’auteur nous captive par un récit où la force des sentiments, la beauté de la nature et l’intensité de la Vie est décrite avec une rare profondeur et authenticité.

On ne ressort pas indemne de cette lecture ou l’on découvre une partie de notre histoire et de notre humanité à travers celle des personnages, dans leur chemin de vie.

 

 

 

Résumé :

 » Avant que la peste n’arrive à Avignon, je croyais ma mère immortelle. Dieu la garde, je ne me souviens pas de son visage éteint […].

En vérité, nous soupçonnons parfois notre mémoire d’enchanter faussement le passé, alors qu’elle est fidèle à ce qui fut, et que seules sont trompeuses les mélancolies qui nous font douter d’elle.

» Chassé d’Avignon par la peste, Mathieu Le Tremble s’en va sur les chemins à la recherche de l’auteur d’un livre qui est sa seule richesse en ce monde. Sa sœur et le compagnon de celle-ci, un troubadour, l’accompagnent.

Rencontres extraordinaires, mystères, merveilles, épreuves pour les corps et les âmes, quête de vérité – celle du ciel et celle d’ici-bas mêlées – font la trame de ce roman somptueux et profond, aussi simple et aussi entêtant que l’amour.

Extraits :

 – Ce n’est pas que je te veuille du mal, mais comprends-moi garçon, notre Angèle est une diablesse, et chance pour toi, je ne peux passer mon chemin sans tout tenter pour sauver un homme de la mort.
Il me sembla que ma tête se fendait comme une noix et que mon esprit s’en allait divaguant dans de vertigineuses ténèbres. Bernard me dit un jour que son poing seul m’avait assommé. Dieu me pardonne, j’en ai toujours douté. Un sac de blé dur tombé d’une grange céleste ne m’aurait pas plongé dans une nuit plus grave. Je me réveillai ligoté sur le dos de la mule, couché par le travers et bringuebalant sur la pente pavée de la porte des Lépreux.
…………………………………………………………………………………………………..

J’aime les temps mélancoliques, le vent, les arbres défeuillés, le savoir des vieux jours de l’an, l’humble noblesse de la terre soumise aux nuages passants.
Sur ce haut de cascade où m’apparut Anselme, régnait cette grisaille qui de toujours plut à mon coeur. La brise, le torrent, les nuages, la lisière du bois au fond du pré neigeux, tout alentour m’accueillit comme au retour d’un long voyage. La mémoire, parfois, se joue des certitudes raisonnables. Ne nous dit-elle pas, au détour d’un chemin, connaître intimement tel être ou tel pays que l’on sait pourtant étrangers?
…………………………………………………………………….

Ce que je lis au-dessous me fit monter les larmes aux yeux. Il était à peu près dit ces paroles :

« Garçon qui vient à cette page (peut-être ces mots-là n’étaient-ils pas écrits, mais mon cœur me les dicte à l’entrée de l’histoire) sache que dans la demeure céleste où tu vivais avant de naître tout était que silence et savoir. Il fallut un jour la quitter. A l’heure juste, ton père d’En haut t’a dit : « Va. » Il a ouvert la porte. Tu as découvert devant toi des chemins innombrables, des monts, des plaines, des villes, des forêts. Tu t’es effrayé. Tu as gémi : « Dans ce chaos furieux, comment vais-je survivre ? – Tu dois aller, a répondu ton père. Quelque chose te manque ici, qui est en bas. » Il t’a serré sur sa poitrine. Tu as senti battre son cœur. Tu as pensé qu’il ne pouvait te chasser ainsi de sa bienheureuse maison. Tu lui as dit : «  Tout est ici lumière et connaissance. Que me manque-t-il donc ? » Ton père a murmuré : « La nuit, l’incertitude. » Tu ne connaissais pas le sens de ces mots. Tu as crié, tremblant : « Qu’y a-t-il donc de si précieux dans le doute, dans les ténèbres ? – La foi que rien ne prouve, a répondu ton père, le désir pur, la confiance ignorante. Pour l’atteindre, mon fils, il te faut oublier nos savoirs infinis. » Il a posé l’index au travers de ta bouche afin que désormais tu ne puisses plus dire ce que toujours tu savais. Il t’a poussé dehors. Tu es venu au monde. Enfant, regarde-toi. Entre le bas du nez et le milieu des lèvres est un sillon creusé. C’est là l’empreinte de son doigt. »
………………………………………………………………………………………………………….

Un conte : La soupe de pâtes

Sur la fin de sa vie rabbi Élimélekh ne mangeait presque plus. Il n’avait goût à rien. Il fallait que son fils, rabbi Éléazar, le supplie chaque jour pour que le vieux mourant accepte de goûter, du bout des lèvres, aux mets que l’on s’ingéniait à cuisiner pour lui.
– Allons, père, courage, encore une bouchée pour l’amour de la vie !
– Mon fils, je n’ai pas faim, ce potage est amer, il agace mes dents.
– Que voudrais-tu, dis-moi? Parle. Des sucreries? Un gâteau de blé tendre ? Une tisane au miel?
– Un jour, dit le vieillard (et son regard brilla), comme j’allais à Gdansk avec rabbi Zouzya, dans une pauvre auberge à l’écart du chemin nous avons dégusté une soupe de pâtes à pleurer de bonheur. C’est cette soupe-là que j’aimerais goûter, elle seule, rien d’autre. Hélas, il est trop tard, je me sens trépasser !
Il mourut, en effet, dans les bras de son fils.
Rabbi Éléazar, après l’enterrement, prit son sac et s’en fut sur les pas de son père. L’amour seul le poussait, le désir innocent de découvrir ce lieu où son vieux bien-aimé avait un jour dîné avec rabbi Zouzya, cette auberge aux murs blancs sur la route de Gdansk. Il l’aperçut au soir d’une journée de marche, humble, paisible, seule à l’ombre d’un ormeau. Il y fut accueilli par une grosse rousse aux manches retroussées, aux yeux contents de tout. Il y prit logement, puis s’assit près du feu dans la salle commune. La femme demanda :
– Avez-vous vraiment faim ?
Elle sourit, hésitante, inquiète aussi peut-être.
– Mon mari depuis hier est au marché de Gdansk. Il y vend des fagots. Il m’a promis du blé, des légumes, du schnaps et quelques friandises, pour peu que les bourgeois lui achètent son bois. Je l’espère. J’attends. Ce soir, pauvre de moi, je n’ai presque plus rien. Je ne peux vous offrir qu’une soupe de pâtes.
– Il ne m’en faut pas plus, répondit le rabbi.
La femme, rassurée, s’en fut à ses fourneaux.
À peine avait-il fait sa prière du soir qu’il la vit revenir, portant devant sa face abondamment rieuse une soupière ornée d’une louche de bois. Il se servit, goûta. Seigneur, quelle merveille ! Il vida l’écuelle. Il en redemanda.

– Qu’as-tu bien pu fourrer dans cette soupe-là pour lui donner ce goût aussi divin que simple ? demanda-t-il enfin.
– Ma parole, monsieur, je n’ai rien mis du tout !
Et comme Éléazar, les babines mouillées, s’étonnait grandement, elle lui fit ce récit :

-Un jour me sont venus deux hommes, deux rabbis, deux serviteurs de Dieu, cela se devinait à leurs yeux enfantins. Ils étaient tant recrus de fatigue et de vent qu’ils ne pouvaient plus mettre un orteil devant l’autre. J’étais comme aujourd’hui, plus pauvre que l’hiver. Alors je leur ai fait une soupe de pâtes en priant notre Dieu de lui donner du goût. Je lui ai dit : « Seigneur, je n’ai rien, Tu peux tout. Vois ces deux-là qui T’aiment. Ils sont si fatigués ! Sois miséricordieux. Dans ton jardin parfait choisis quelques épices et fais que ce dîner ravigote leurs corps. » Ils en ont avalé quatre ou cinq écuelles, puis l’un des deux m’a dit : « Ta soupe est parfumée d’herbes du paradis ! » C’était sans doute vrai. Que vous dirais-je d’autre ? Aujourd’hui, par hasard, je me suis souvenue, et j’ai prié pour vous. Voilà. Vous savez tout de mes petits secrets.

Elle rit d’un air d’excuse et s’en fut trottinant à ses travaux du soir.


Videos

Le Festival chamanique qui aura lieu  à Genac près d’Angoulème du 27 au 30 Avril 2017 accueillera des représentants Aborigènes d’Australie. Renseignement et Inscriptions.
Ci après un reportage sur la vie de ce peuple.

Amma parle de la place et du rôle de la femme dans la société

 


La Paix

intériorisation

L’opposé de l’amour est la peur, mais ce qui embrasse tout ne peut avoir d’opposé.
Ce cours peut donc se résumer très simplement de cette façon :

Rien de réel ne peut être menacé
Rien de ce qui est irréel n’existe.
En cela réside la paix de Dieu.

Introduction d’ « Un cours en Miracles ».

 

 

Livre du mois : Conversation avec Dieu – Neale Donald Walsh

Conversations_avec_DieuNeale Donald Walsh approche la cinquantaine et fait le bilan de sa vie : il vient de perdre son travail, ses quatre mariages se sont soldé par des échecs et sa santé est défaillante. Pris de colère, il écrit une lettre pleine de doutes à Dieu. Et là, le miracle se produit ! «Dieu» lui répond de façon claire et compréhensible. Un entretien qui durera plusieurs années, où les questions les plus intimes et les plus énigmatiques trouveront réponse : pourquoi suis-je si malheureux ? Pourquoi l’homme doit-il souffrir ? Qu’est-ce que le bien et le mal ?

Les interrogations troublantes que pose cet ouvrage ne doivent pas faire oublier sa haute teneur spirituelle.

Introduction

«Vous êtes sur le point d’entrer en conversation avec Dieu. Oui, oui. Je sais… ce n’est pas possible. Vous croyez probablement (on vous l’a enseigné) que ce n’est pas possible. On peut parler à Dieu, bien sûr, mais pas avec Dieu. (…) C’est ce que je croyais, moi aussi.»

Extraits :

J’ai entendu pleurer ton cœur. J’ai vu chercher ton âme. Je SAIS à quel point tu as désiré la Vérité. Tu en as crié de douleur et de joie. Sans fin tu M’as imploré : montre-moi, explique-moi, révèle-moi Qui JE SUIS.
JE LE FAIS ICI, EN TERMES SI CLAIRS QUE TU NE POURRAS MAL LES COMPRENDRE, EN UN LANGAGE SI SIMPLE QUE TU NE POURRAS T’Y PERDRE, EN UN VOCABULAIRE SI ORDINAIRE QUE TU NE POURRAS T’EGARER DANS LE VERBIAGE.
Alors, vas-y. Demande-Moi tout. TOUT. Je ferai en sorte de t’apporter la réponse. Pour cela, J’utiliserai tout l’univers. Alors, sois attentif. Ce livre est loin d’être Mon seul outil. Tu peux poser une question, puis POSER CE LIVRE. Mais observe, écoute les paroles de la prochaine chanson que tu entendras, l’information du prochain article que tu liras, le synopsis du prochain film que tu regarderas, la phrase fortuite de la prochaine personne que tu rencontreras ou le murmure de la prochaine rivière, du prochain océan, de la prochaine brise qui te caressera l’oreille. TOUS CES PROCEDES sont Miens; toutes ces avenues Me sont ouvertes. Si tu écoutes, Je te parlerai. Je viendrai à toi si tu M’invites. Je te montrerai que J’ai TOUJOURS été là. DE TOUTES LES FAÇONS. »
…………………………………………………………………….

Par conséquent, il n’y a qu’une façon de changer tout cela tu dois changer l’idée que tu t’en fais.

Comment changer mon idée? Mon idée, c’est mon idée. Mes pensées, mes attitudes, mes idées ne se sont pas créées instantanément. J’imagine qu’elles sont le résultat d’années d’expériences, d’une vie de rencontres. Tu as raison à propos de l’idée que je me fais de l’argent, mais comment puis-je changer cela?
C’est peut-être la question la plus intéressante du livre. La méthode habituelle de création, pour la plupart des humains, est un processus en trois étapes impliquant la pensée, la parole et l’action.
D’abord vient la pensée l’idée formatrice, le concept initial. Puis vient la parole. La plupart des pensées finissent par former des paroles, écrites ou orales. Cela donne un supplément d’énergie à la pensée et la pousse dans le monde où elle peut être remarquée par d’autres.
Finalement, dans certains cas, les paroles sont mises en action, et on obtient ce qu’on appelle un résultat, une manifestation, dans le monde physique, de ce qui a commencé par une pensée.
Tout, autour de toi, dans le monde que l’homme a créé, est né ainsi, ou d’une variante. Les trois centres de création ont été utilisés.

À présent vient la question comment changer une pensée racine?

Oui, c’est une très bonne question. Elle est très importante, car si les humains ne changent pas quelques-unes de leurs pensées racines, l’humanité pourrait se condamner elle-même à l’extinction.
La façon la plus rapide de changer une pensée racine, ou une idée qui parraine, est d’inverser le processus pensée-parole-action.

Explique-moi.

Pose le geste à propos duquel tu veux avoir la nouvelle pensée. Puis, prononce les paroles à propos desquelles tu veux avoir la nouvelle pensée. Si tu fais cela assez souvent, tu formeras le mental à penser d’une nouvelle façon.

Former le mental? N’est-ce pas du contrôle mental? N’est-ce pas de la manipulation mentale?

Sais-tu dans quelle mesure ton mental a engendré les pensées qu’il entretient maintenant? Sais-tu que c’est ton monde qui a manipulé ton mental pour qu’il pense comme tu le fais? Ne vaudrait-il pas mieux que ce soit toi qui manipules ton mental, plutôt que le monde?
Ne vaudrait-il pas mieux, pour toi, de former les pensées que tu veux avoir, plutôt que celles des autres? N’es-tu pas mieux armé avec des pensées créatives plutôt qu’avec des pensées réactives?………………..
…………………….Il faut d’abord inverser le paradigme pensée-parole-action. Te rappelles-tu le vieil adage « Pense avant d’agir »?

Oui.

Eh bien, oublie-le. Si tu veux changer une pensée de base, tu dois agir avant de penser.
Exemple: tu marches dans la rue et tu rencontres une vieille dame qui demande des sous. Tu t’aperçois que c’est une sans-abri et qu’elle vit au jour le jour. Tu sais instantanément que, même si tu as peu d’argent, tu en as sûrement assez pour partager avec elle. Ta première impulsion, c’est de lui donner de la monnaie. Il y a même une part de toi qui est prête à fouiller dans ta poche pour y chercher un billet, une petite coupure, peut-être un billet de cinq. Peu importe, fais en sorte que ce soit un moment grandiose pour elle. Comble-la.

Alors, la pensée intervient. Quoi, t’es fou? On n’a qu’une poignée de billets pour passer la journée! Tu veux lui en donner un? Tu commences alors à fouiller dans ta poche.

Encore la même pensée : eh, eh, allons, tu n’es pas riche au point de pouvoir tout simplement donner tes billets! Donne-lui des sous, pour l’amour du ciel, et allons-nous en.

Tu fouilles rapidement dans l’autre poche pour essayer d’en sortir des pièces. Tes doigts ne trouvent que des sous. Tu es gêné. Te voilà, tout habillé, bien nourri et tu marchandes avec cette pauvre femme qui n’a rien.

Tu essaies en vain de trouver une ou deux pièces de monnaie convenables. Oh, il y en a une, au fond de ta poche. Mais maintenant, tu l’as dépassée, en souriant faiblement et il est trop tard pour revenir sur tes pas. Elle n’en retire rien. Tu n’en retires rien, toi non plus, au lieu d’avoir la joie de connaître ton abondance et de la partager, tu te sens à présent aussi pauvre que cette femme.

Pourquoi ne lui as-tu pas tout simplement donné les billets de banque! C’était ta première impulsion, mais ta pensée s’est soudainement mise en travers.

La prochaine fois, décide d’agir avant de penser. Donne l’argent. Vas-y! Tu en as et il en viendra bien davantage. C’est la seule pensée qui te sépare de cette sans-abri. Tu sais clairement qu’il en viendra davantage mais elle, elle ne le sait pas.

Lorsque tu voudras changer une pensée de base, agis selon la nouvelle pensée que tu as. Mais tu dois agir rapidement, sinon ton esprit va tuer l’idée avant que tu t’en rendes compte. Je veux dire littéralement que l’idée, la nouvelle vérité, sera morte en toi avant que tu aies la chance de la connaître.

Alors, lorsque l’occasion se présentera, agis rapidement, et si tu fais cela assez souvent, ton esprit va bientôt saisir l’idée. Ce sera ta nouvelle pensée.


Videos

Mooji nous parle de notre relation à l’égo.
Puis vers la fin de la video de cette Présence dans notre coeur …. à voir jusqu’au bout.


L’archeveque Desmond Tutu et le Dalai Lama nous parlent du sens du pardon.

La Prière

meditation

Quand vous priez, vous vous élevez dans les airs
à la rencontre de ceux qui sont en train de prier
en ce même instant, et que vous n’auriez jamais
rencontré en dehors de la prière.
Aussi, que votre visite en ce temple invisible
ne soit que pour l’extase et la douce communion.
Car si vous entrez dans le temple sans autre but que de demander, vous n’obtiendrez rien.
Et si vous y entrez pour vous mortifier,
vous ne serez pas élevé.
Ou même si vous y entrez pour solliciter
le bonheur pour les autres, vous ne serez pas entendu.
C’est assez que vous pénétriez dans le temple invisible.

Khalil Gibran


Livre du mois : Jonathan Livingston le goéland – Richard Bach

jonathan-livingston-le-goelandCe livre n’est pas pour beaucoup une découverte car il a été publié en 1970. Il connut un faible succès à ses début après que son auteur ait essyé de le faire publier pendant 18 mois. Il connaitra progressivement une diffusion internationale grandissante qui n’a pas tari qui en a fait un classique (souvent comparé au « Petit Prince »).

Ce livre simple de 40 pages est une parablole qui peut parler au coeur et à la conscience de chacun, il surprend, parfois bouleverse, redonne espoir en l’humanité parce qu’un nouvel espoir est né en nous.
A lire ou à relire si il est déjà dans votre bibliothèque.

Pour aller plus loin sur le thème de la Liberté participez au séminaire du 11 et 12 Février.

Extraits :

Mille années durant, nous avons joué des ailes et du bec pour ramasser des têtes de poisson, mais désormais nous avons une raison de vivre : apprendre, découvrir, être libres !
Ce qu’il avait autrefois souhaité pour la Communauté, il le conquérait pout lui seul. Il apprenait à voler et ne trouvait pas trop élevé le prix payé.

Jonathan le goéland comprit que l’ennui, la peur et la colère sont les raisons pour lesquelles la vie des goélands est si brève et, comme il les avait chassés de ses pensées, il vivait pleinement une existence prolongée et belle.

Le paradis n’est pas un espace et ce n’est pas non plus une durée dans le temps. Le paradis, c’est simplement d’être soi-même parfait.
– Sois persuadé, Jonathan, que tu commenceras à toucher au Paradis à l’instant même où tu accèderas à la vitesse absolue….. La vitesse absolue, mon enfant, c’est l’omniprésence.
C’est étrange. Les goélands qui, par amour du voyage, méprisent la perfection ne vont, lentement, nulle part. Ceux qui, par amour de la perfection, oublient le voyage peuvent instantanément aller n’importe où.
Chacun de nous en vérité est une image du Grand Goéland, une image illimitée de la liberté.


Videos

Documentaire sur le sage indien Ramana Maharshi, sa vie et son message.

 

Nassim Haramein physicien de renom a développé des théories de l’univers connecté qui peuvent allier les dernières découvertes de la science avec les fondements des grandes sagesses et spiritualités millénaires.


Les quatre nobles vérités

Bouddha Sakyamuni

Après avoir atteint l’illumination, et être devenu le Bouddha (l’éveillé) celui-ci a fait un premier sermon qui est une des bases des enseignements de la Voie vers la Libération.

la Vérité de la Souffrance (l’existence de la souffrance)
la Vérité des Causes de la Souffrance,
la Vérité de l’Extinction de la Souffrance,
la Vérité de la Voie vers l’Extinction de la Souffrance.


Livre Découverte : Perles … du coeur d’Amma

livres-perles-du-coeur-d-amma-wCe livre est un recueil de réponses d’Amma aux questions qui lui ont été posées depuis 1999 pendant ses programmes en occident. Une grande variété de sujet est abordée incluant la mort, les relations humaines, la guerre et la paix, les pratiques spirituelles et la philosophie.

Amma est connu pour avoir embrassé et consolé plus de 30 millions de personnes au cours des 30 dernières années. Cet ouvrage nous fait découvrir la profondeur de la sagesse et de la conscience de cette « grande âme » qui est un véritable guide spirituel pour ceux qui lui ont demandé conseil.

 

Extraits :

Question: Est-il possible de comprendre un « Mahatma » (grande âme) avec le mental ,

Amma : D’abord et avant tout, il est impossible de comprendre un mahatma. On ne peut faire que l’expérience de sa présence. Par nature, le mental vacille et doute, il ne peut donc rien connaître en réalité, même s’il s’agit d’un objet de ce monde. Si par exemple tu veux vraiment faire l’expérience d’une fleur, le mental s’arrête et quelque chose qui se trouve au-delà du mental se met à fonctionner.

Question : Amma, tu dis :  « le mental s’arrête et quelque chose qui se trouve au-delà du mental se met à fonctionner ». De quoi s’agit-il ?

Amma : Tu peux appeler cela le coeur mais il s’agit d’un état passager de profond silence ; alors, le mental est calme, le flot des pensées s’arrête…..

Question : Penses-tu que le principe fondamental de toutes les religions est la spiritualité ?

Amma : Pour Amma, il ne s’agit pas d’une opinion, mais d’une conviction profonde. C’est la vérité. La religion et ses principes essentiels n’ont pas été correctement compris, en fait, ils ont été mal interprétés. Toute religion possède deux aspects : un aspect intérieur et un aspect extérieur. L’extérieur c’est la philosophie, la partie intellectuelle, et à l’intérieur est la partie spirituelle. Ceux qui s’attachent trop à l’aspect extérieur de leur religion se fourvoient. Les religions sont des flèches qui indiquent la direction à suivre pour atteindre un but, et ce but est la réalisation spirituelle. Pour atteindre le but, il faut dépasser la flèche, c’est-à-dire les mots.

Question : Amma comment apprendre à aimer de manière pure et innocente, comme tu le dis?

Amma : Tu ne peux apprendre que ce qui t’est étranger. Mais l’amour est ta vraie nature. Il y a en toi une fontaine d’amour. Puise à cette source comme il convient et la « shakti » (l’énergie divine) de l’amour divin remplira ton coeur et ne cessera jamais de grandir. Tu ne peux pas « faire » que cela se produise ; tu peux uniquement créer en toi l’attitude juste qui permettra que cela se produise.

Question : Amma, peux-tu me donner un conseil en une phrase qui me permette de trouver la paix intérieure?

Amma : Une paix permanente ou temporaire?

Dévot: Permanente bien sûr.

Amma : Alors : Trouve ton propre Soi(l’atman).

Dévot : C’est trop difficile à comprendre.

Amma :  D’accord. Alors : Aime tous les êtres.

Question : S’agit-il de deux réponses différentes?

Amma : Non, seuls les mots varient.Trouver le Soi et aimer tous les êtres de manière égale, c’est fondamentalement la même chose, c’est interdépendant. (En riant) Mon fils, c’est déjà plus d’une phrase.

Le livre est disponible sur le site d’Amma pour 10€


Videos

Thich Nhat Hanh nous présente les 4 nobles vérités



Eckart Tolle
nous parle de la difficulté et de la possibilité de rester présent, c’est à dire nous même, dans la relation avec l’autre. Le but étant de créer un nouvel espace ou la communication et l’ouverture à l’autre est véritable. Cela n’est possible que si nous n’associons pas la personne avec toute l’histoire passée vécue ensemble pour nous concentrer uniquement sur le moment présent et cette nouvelle rencontre. (la suite de la vidéo est disponible en anglais avec sous-titre sur YouTube).


Création : Les Voies vers le Soi


Muriel et Fabrice se sont installés cet été près de Montpellier ( à Grabels ) et ont créé l’association « Les Voies vers le Soi » pour proposer des nouvelles activités : Ateliers  pour enfants, Méditation, Cours de gym énergétique et toujours Soirées chants sacrés et Mantras.

Dans les pages du site

 


Rendez-vous : Amma en France

amma
Amma est de passage en France comme tous les ans depuis 1987.

Paris 26-28 Octobre

Toulon 7-9 Novembre

Toutes les dates de la Tournée et les programmes en France

 

Amma donnera son Darshan, conduira des méditations et donnera des enseignements.

Pour ceux qui ne l’ont jamais rencontré ce peut être une ouverture nouvelle, un pas dans l’inconnu.
Pour ceux qui l’on déjà vu, c’est toujours un moment de grâce et de connexion intense avec le divin spécialement pendant la dernière soirée (Devi Bhava) ou Amma incarne la « Mère Divine » toute la nuit jusqu’au lendemain matin.


Videos

Omraam Mickael AÏvanhov nous parle de la méditation et de son but.
Il existe plusieurs approches de la méditation, il nous rappelle ici que pour que la méditation prenne tous son sens et soit bénéfique, nous devons avoir un but élevé, subtil, divin…

Cette année Muriel et Fabrice proposerons des cours spécifique sur la méditation

Le rêve du Chamane  Le film du dernier Festival du Chamanisme.

Le dernier festival n’a pu être ouvert au public à cause de l’état d’urgence mais de nombreux chamans et délégations du monde entier se sont donné rendez-vous pour la guérison de la terre. Ci après la bande annonce du Film prochainement disponible.

 

Les quatre pensées incommensurables

Bouddha SakyamuniPuissent les êtres obtenir le bonheur et les causes du bonheur.

Puissent-ils demeurer séparés de la souffrance et de la cause de la souffrance.

Puissent-ils ne jamais être séparés d’un bonheur authentique.

Puissent-ils demeurer dans l’équanimité dépourvue d’attachement et d’aversion.


 

Livre Découverte : Sur les traces de Siddharta

sur les traces de Siddharta Thich Nhat HanhLe vénérable Thich Nhat Hanh est un maître bouddhiste vietnamien. Réfugié politique en France depuis 1972, il a fondé en 1982 le « Village des Pruniers », une communauté où il anime des séminaires.
C’est un merveilleux conteur qui utilise l’histoire de Svasti, un jeune bouvier qui quitta sa famille pour suivre Siddharta Gautama. En nous faisant le récit de son cheminement aux côtés de celui qui deviendra le Bouddha, Thich Nhat Hanh – recourant à des sources palies, sanscrites et chinoises inédites – nous dévoile le visage du sage dans toute son humanité. Mêlant à la vie et aux enseignements de « l’Éveillé » les principaux sûtras, il nous livre une merveilleuse biographie riche de ressources spirituelles.

Lire ce livre de près de 500 pages est un vrai chemin spirituel à coté du Bouddha. A lire avec plaisir autant qu’à méditer.

Extrait :

Le Bouddha se leva, prit une des fleurs de lotus et la leva à bout de bras devant la communauté. Il ne prononça pas un mot. Chacun était assis dans l’immobilité absolue. Le Bouddha resta dans cette position un long moment. L’assistance perplexe se demandait ce qu’il voulait exprimer. Puis l’Eveillé parcourut la communauté du regard et sourit.
– Je possède la vue du vrai Dharma, le trésor de la merveilleuse vision profonde, et je viens de la transmettre à Mahakassapa.
Tout le monde se tourna vers celui-ci pour s’apercevoir qu’il souriait. Ses yeux ne s’étaient pas détournés du Bouddha ni du lotus. Les personnes se rendirent compte que le Bouddha souriait lui aussi et regardait le lotus.
Le Bouddha reprit :
– Mes amis, cette fleur est une réalité merveilleuse. Alors que je la tiens devant vous, vous avez tous la possibilité de la connaître intimement. Entrer en contact avec une fleur revient à s’immerger dans cette réalité merveilleuse, dans la vie elle même.
– Mahakassapa a souri car il est entré en contact avec la fleur avant vous tous. Aussi longtemps que des obstacles encombreront votre esprit, vous n’aurez pas la possibilité de toucher profondément cette fleur. Quelques-uns d’entre vous se sont demandé : « Pourquoi Gautama brandit-il cette fleur? Quel est le sens de son geste Si vos cerveaux sont troublés par de telles pensées, vous ne pouvez pas faire véritablement l’expérience de cette fleur.
– Mes amis, se perdre dans ses pensées est un des obstacles nous empêchant d’être vraiment en communion avec la vie. Si vous êtes l’esclave des soucis, de la frustration, de l’angoisse, de la colère ou de la jalousie, vous perdez toute chance d’établir un véritable contact avec toutes les merveilles de l’existence.
– Mes amis, le lotus dans ma main n’est réel que pour ceux d’entre vous pleinement conscients dans le moment présent. Si vous ne revenez pas à cet instant, la fleur n’existe pas réellement…..


Videos

Thich Nhat Hanh nous parle de manière simple et lumineuse de la « non discrimination ».

 

Mooji nous amène à un lâcher prise et au rire. Un moment de joie et de conscience

Ce qui est très intéressant, c’est de noter le processus  par lequel la première personne arrive progressivement à prendre conscience de ses schémas  ce qui l’amène à la détente, à la joie puis au rire. Pour la deuxième personne (le jeune homme) celui-ci se retrouve immédiatement dans la fréquence de lâcher prise  et ne trouve plus aucune question à poser… A voir et revoir.

Pour les sous titres en français utiliser l’icone  « Paramètres »  à droite dans la barre du bas.

 

Anniversaire de Padmasambhava

padmasambhavawebLe 14 juillet est le jour anniversaire de Guru Rinpoché. Des cérémonies de commémoration auront lieu dans de nombreux monastères de tous les pays himalayens, et cela, particulièrement cette année, puisque nous sommes dans l’année du singe, année de Guru Rinpoché. Cet événement ce produit une fois tous les 12 ans.

« Au Tibet, Padmasambhava, Né-du-Lotus, le plus souvent connu sous le nom de Guru Rinpoché, le « précieux maître », est révéré comme un second Bouddha. […] Pour les Tibétains, Padmasambhava est considéré comme une manifestation du Bouddha Shakyamouni. En effet, dans la Parinirvâna, on trouve une prédiction dans laquelle Shakyamouni annonce qu’il reviendra par une naissance immaculée afin de répandre les enseignements des tantras. » Matthieu Ricard.


Le secret de la Prière

dj7nc9w3sn5Le secret de la vraie prière est d’oublier les choses dont vous pensez avoir besoin. Demander quelque chose de spécifique est un peu comme voir le péché, et ensuite le pardonner. Or, dans la prière, vous allez au-delà de vos besoins spécifiques tels que vous les voyez et les remettez entre les mains de Dieu. Dans la recherche de buts de moindre importance, celui de Dieu se perd, c’est alors que la prière équivaut à réclamer des « ennemis. »
Tous les autres buts se font aux dépens de Dieu.
Le chant de la prière (ext. Un cours en miracles)


Livre Découverte

biographie-francais-miniCet ouvrage collectif est une biographie très vivante de Maïtreyi Amma, une française qui incarne l’Amour Divin avec une grande féminité. Née aveugle, en constant contact avec le monde subtil d’où elle vient avant sa naissance elle recouvre la vue miraculeusement à 6 ans et demi.
Depuis enfant Maïtreyi Amma a vécu en communion avec le Divin, a mené une vie de famille en même temps qu’elle a ressenti un grand appel pour un engagement spirituel. Sa vie et sa recherche se font sous la conduite du Divin qui ne manque pas de lui donner des signes.
Sa quête la mènera en 2000 a rencontrer son Maître, le sage indien Sri Tathata, qui l’invite à devenir une messagère du  Divin pour l’Occident. Elle donne des enseignements et offre sa bénédiction à ceux qui viennent à sa rencontre.

Renseignements sur le site : http://maitreyiamma.org/

Extraits :

A l’age de sept ans, je vis un état mystique, je ne fais qu’un avec la prière. Je suis en permanence reliée à Jésus et Marie. Je vis ce qu’on appelle la pure « Bhakti ». Je découvre que mes parents ne prient pas même si ils ont une belle éthique de vie .

Quand j’ai douze ans…. mon père meure accidentellement … Je suis investie d’une force inexplicable malgré mon immense chagrin. Soudain, je me sens détachée de ce drame comme si ce n’était pas moi qui vivait cette perte. Je suis habitée par la Divinité.. Puis vient la révélation que la mort n’existe pas réellement, qu’elle est un passage, ce dont je suis instruite par le céleste.

Après Bénarès, j’ai besoin de me retrouver dans la paix et le silence. Une française me fait découvrir une grotte dans la jungle. J’y vis des expériences yoguiques qui ont une répercussion sur mon quotidien. Je comprends le mécanisme de la pensée qui devient réalité. Par exemple, quand nos provisions diminuent, il me suffit d’y penser pour que la nourriture nous parvienne le jour suivant par des gens qui viennent prier au petit temple près de notre grotte.


Videos

Eckart Tolle, l’auteur du « pouvoir du moment présent »  nous parle de l’acceptation, et ce que cela peut changer dans notre vie.

Pour réchauffer nos coeurs…  L’amour du Darshan d’Amma.

lien vers la chaîne officielle avec de nombreux clips ICI


La présence

Reorich 2« A présent, restez seulement dans la neutralité d’être où toute sensation est perçue mais où leur perception est perçue dans la conscience même dans laquelle elles apparaissent. Restez dans la conscience intemporelle elle-même. Tout se déroule naturellement dans cette immobilité. » Mooji

 


Livre Essentiel

Nouvelle terreAprès le pouvoir du moment présent, Eckhart Tolle a écrit Nouvelle Terre où il fait un constat de l’état actuel de l’humanité.
Il nous propose de regarder les fonctionnements de l’ego et ses liens avec le corps de souffrance afin de déjouer toutes ses stratégies. Ce regard honnête nous ouvre à la conscience de qui nous sommes qui est la voie de la libération. L’auteur nous amène vers notre raison d’être profonde, et révèle l’émergence possible d’une nouvelle conscience, d’une « Nouvelle Terre »où il fait bon vivre.

 

 

Extraits :

Sur un plan collectif, l’état d’esprit «Nous avons raison et ils ont tort» est profondément et particulièrement ancré, en particulier dans les endroits du monde où les conflits entre nations, races, tribus ou idéologies durent depuis longtemps ou quand ils sont extrêmes et endémiques. Les opposants sont chacun totalement «identifiés» à leur point de vue, leur propre «histoire», c’est-à-dire leurs pensées. Les deux sont totalement incapables de voir qu’un autre point de vue peut exister et être tout aussi valide…  Les parties opposées croient qu’elles sont en possession de la vérité. Toutes deux se considèrent respectivement comme des victimes, et voient l’autre comme le méchant. Et parce que chacune a conceptualisé, et, par là même déshumanisé l’autre en en faisant l’ennemi, elles peuvent tuer et infliger toutes sortes de violences à l’autre, même aux enfants, sans sentir leur part d’humanité ni souffrir. Chacun se retrouve pris au piège d’une spirale démente de perpétration et de rétribution, d’action et de réaction. Il devient évident ici que l’égo humain dans son aspect collectif de «nous» contre «eux» est encore plus dément, que le «moi» contre «toi», même si le mécanisme est fondamentalement le même. Ce sont de loin de respectables citoyens bien normaux qui ont infligé la plus grande violence à d’autres humains, pas des criminels ni des détraqués mentaux. On peut donc aller jusqu’à dire que sur cette planète, «normal» équivaut à fou. Et qu’est-ce qui se trouve à l’origine de cette folie ? L’identification complète aux pensées et aux émotions, autrement dit l’identification à l’ego.

Dans certains cas, il se peut que vous ayez besoin de vous protéger ou de protéger quelqu’un d’une autre personne. Faites attention de ne pas en faire une mission visant à «éradiquer le démon», car vous vous transformerez probablement en la chose même contre laquelle vous vous battez.. En vous battant contre l’inconscience, vous tomberez dans l’inconscience. On ne peut jamais combattre l’inconscience en s’attaquant à elle. Même si vous battez votre opposant, l’inconscience sera encore là : elle aura simplement changé de camp ou bien elle prendra une nouvelle forme chez votre opposant. Vous renforcez tout ce contre quoi vous vous battez. Et ce à quoi vous résistez se perpétue.

Vous n’êtes pas vos pensées mais la conscience de vos pensées. Vous n’êtes pas vos sens de perception, vous êtes la conscience qui rend la perception possible. Vous n’êtes pas vos émotions, vous êtes la conscience qui rend toutes ces émotions possible. Donc, c’est la dimension où vous êtes sans temps. Tout le reste est dans le temps. Quand vous perdez le contact avec votre immobilité intérieure, vous perdez le contact avec vous-même. Quand vous perdez le contact avec vous-même, vous perdez le contact dans le monde. Votre sens de soi le plus profond, de qui vous êtes est inséparable de l’immobilité. C’est le « je suis » qui est plus profond que le nom et la forme. Vous êtes la Conscience dissimulée sous l’apparence d’une personne.

La nouvelle Terre émerge à mesure que de plus en plus de gens découvrent que leur principale raison d’être dans la vie est d’illuminer le monde de la lumière de la conscience et de se servir de tous leurs gestes comme véhicule de cette conscience.
La Joie de l’Être, c’est la joie d’être conscient. Alors, la conscience éveillée prend le dessus sur l’égo et se met à régir votre vie. Vous découvrirez peut-être qu’une activité à laquelle vous vous adonniez depuis longtemps commence naturellement à devenir quelque chose de beaucoup plus grand quand elle est infusée de conscience.


Video

Mooji, une conscience éclairée nous dit : Je ne vis pas la vie, je suis la Vie.

Plus de Video sur le site de Mooji qui comprend une section en Francais. ICI


Découverte

Le peintre Russe Nicholas Roeirich 1874-1947 a peint les Himalayas et les secrets spirituels de l’orient. C’est un « coloriste » hors pair qui a participé au mouvement occidental de découverte de l’univers mystique des peuples des Himalayas et de l’Inde au début du 20ème siècle.

Ci après quelques peintures très inspirées et en bas un lien vers le musée qui lui est consacré où vous trouverez des magnifiques galeries de ses oeuvres.

nicholas roerich mountain of the five treasures web

mountain of the five treasures

nicholas roerich Shekar Dzong

Shekar Dzong

mother of the world web

La Mère du Monde

nicholas roerich padma sambhava web

Padma Sambhava

nicholas roerich burning of darkness web

Burning of darkness

star of the morning nicholas roerich web

Etoile du matin

Lien vers les galeries du site du Musée Nicholas Roerich de New-York

Lien vers la page présentant les peintures et pastel de Fabrice : lotus word press


Nouvelle Terre

Graine-USDA web« Le plus grand accomplissement de l’humanité n’est pas ses oeuvres d’art, sa science ou sa technologie, mais plutôt la reconnaissance de son propre dysfonctionnement, de sa propre folie… Le dysfonctionnement de l’esprit (ego) déjà reconnu il y a plus de 2500 ans par les anciens sages et maintenant amplifié  par la science et la technologie, menace pour la première fois la survie de la planète toute entière… L’humanité se trouve face à un choix brutal : Evoluer ou disparaitre. »  Eckhart Tolle


Roman initiatique : Message des hommes vrai au monde mutant.

Message-des-hommes-vrais-au-monde-mutant-Une-initiation-chez-les-aborignes-0Tout d’abord présentée comme une aventure personnelle puis révélé comme une fiction, ce livre a fait date dans les années 90 sur une autre façon de voir notre société et le regard qu’elle porte sur les peuples premiers, ici les aborigènes d’Australie détenteurs d’une sagesse de plus de 50 000 ans.
Notre culture de progrès et d’évolution technologique, qui a conduit à la domination et la destruction de la nature paraît tout à coup bien pauvre voire enfantine à la lumière d’une autre conscience.

Lors d’un voyage en Australie, Marlo Morgan, une femme comme tant d’autres, rencontre une tribu d’aborigènes préservée du monde moderne, vivant en parfaite communion avec les animaux et la nature, selon les principes ancestraux de son peuple. Avec ces « hommes vrais », elle va traverser, pieds nus, sous le soleil brûlant trois mois durant, le désert jusqu’à la « Colline sacrée ». Après une série d’épreuves rituelles, ceux-ci la jugeront digne d’être initiée aux secrets d’une philosophie et d’une sagesse vieilles de cinquante mille ans.

Ce sont ces secrets que nous livre Marlo Morgan au fil d’une véritable odyssée dont le récit est devenu un best-seller. Témoin d’une manière d’être au monde qui touche à l’essentiel, elle se fait l’interprète d’un message qui nous invite à retrouver les valeurs primordiales de la vie.

Extrait :
Quand je décrivis nos fêtes d’anniversaire à mes auditeurs, ils m’écoutèrent avec attention. Je parlai du gâteau, des chansons et des cadeaux, de la bougie que l’on ajoute chaque année. « Pourquoi faites-vous ça, me demandèrent-ils. Pour nous, une célébration fête quelque chose de spécial. Qu’y a t-il de spécial dans le fait de prendre de l’âge ? Cela n’exige aucun effort, cela arrive, voilà tout ! »
– Si avancer en âge n’est pas une occasion de fête, que célébrez-vous, alors?
– Le fait de devenir meilleur. Nous fêtons celui qui, par rapport à l’année précédente, est devenu meilleur et plus sage. Comme chacun est seul à pouvoir juger de ses progrès, c’est lui qui dit aux autres que le moment est venu d’organiser la fête.


 Film et Video Bande Annonce officielle  :

60-212x0En Salle à partir du 13 Avril

Le voyage initiatique d’un couple avec leurs jeunes enfants à la recherche d’une nouvelle perspective sur le monde, partis à la rencontre des « Gardiens de la Terre ».
Ce film a pour vocation d’éveiller les consciences, il nous tend un miroir. Pourquoi les peuples premiers sont-ils heureux, alors qu’ils n’ont rien. Et nous qui avons beaucoup restons insatisfaits.

Lien vers le site des film Jupiter


Agir pour les peuples premiers avec les associations Survival et Arutam

eth-ham-mr-02_300_wideCrée dans les années 70, Survival est une organisation internationale qui défend le droit des peuples premiers à garder les territoires avec lesquels ils vivent en harmonie et symbiose depuis toujours.  En savoir plus : http://www.survivalfrance.org/

Arutam accompagne les peuples premiers d’Amérique centrale et du Sud (Pérou, Mexique, Equateur) qui les sollicitent en valorisant leur tradition et savoir-faire tout en contribuant à la préservation de leur environnement. Découvrez leurs actions : http://arutam.free.fr


 Video Découverte

Vandana Shiva œuvre depuis 20 ans pour la sauvegarde des semences libres, le développement de l’agriculture biologique et l’indépendance des paysans en Inde. Elle s’oppose à de grandes multinationales qui s’emparent progressivement des semences en les brevetant.
Acheter une nourriture Biologique c’est avant tout soutenir un type d’agriculture qui est respectueuse de la Nature et des hommes, qui protège notre avenir et amène une nouvelle conscience sur la Terre.

Pour suivre les actions de Vandana Shiva : Lien vers le site officiel


LA PERFECTION

Beads_of_morning_dew« Au cours du processus de domestication, on élabore une image de ce qu’est la perfection afin d’essayer d’être toujours comme il faut. On crée une image de comment l’on devrait être pour être accepté par tout le monde. En particulier, on s’efforce de plaire à ceux qui nous aiment, comme papa et maman, nos grands frères et soeurs, le prêtre et nos professeurs. En essayant d’être comme il faut à leurs yeux, on construit cette image de perfection à laquelle il est impossible de se conformer. Nous avons créé cette image, mais elle n’est pas réelle. Nous ne serons donc jamais parfaits, de ce point de vue là. Jamais ! N’étant pas parfait, nous nous rejetons. Le degré de rejet de soi dépend de l’efficacité avec laquelle les adultes ont réussi à détruire notre intégrité. En effet, une fois le processus de domestication achevé, il ne s’agit plus d’être comme il faut aux yeux des autres ; désormais, nous ne sommes pas comme il faut pour nous-mêmes, faut de correspondre à notre propre idée de la perfection. Nous sommes incapables de nous pardonner de ne pas être tel que nous le souhaitons, ou plutôt tel que nous croyons devoir être. Nous ne nous pardonnons pas de n’être pas parfaits. Nous savons que nous ne sommes pas comme nous croyons devoir être, aussi nous sentons-nous faux, frustrés, malhonnêtes. Nous essayons de nous dissimuler, en prétendant être qui nous ne sommes pas. Résultat : nous manquons d’authenticité et nous portons des masques sociaux pour éviter que les autres le remarquent. Nous avons une telle peur qu’on découvre que nous ne sommes pas qui nous prétendons être. Naturellement, nous jugeons aussi les autres d’après notre idée de la perfection, et bien entendu ceux-ci déçoivent toujours nos attentes. Nous allons jusqu’à nous déshonorer, simplement pour plaire à autrui. Parfois certains abîment même leur corps pour être acceptés par les autres. On voit des adolescents prendre de la drogue pour ne pas être rejetés par leurs copains. Ils ne sont pas conscients que leur vrai problème est de ne pas s’accepter. Ils se rejettent eux-mêmes faute d’être ce qu’ils prétendent être. Ils souhaiteraient être comme ceci ou comme cela mais, puisque que ce n’est pas le cas, ils se culpabilisent et ont honte. »  Don Miguel Ruiz


Livre Essentiel : Les 4 accords Toltèques

Les 4 acccords toltequesCet ouvrage propose de briser toutes les croyances limitatives que nous entretenons depuis l’enfance, et qui hélas freinent notre évolution vers le bonheur. Il s’agit de sortir de nos conditionnements culturels et éducatifs qui nous maintiennent dans la souffrance, en passant avec soi même 4 accords très simples.

Don Miguel Ruiz est un Chaman mexicain qui a mis tout son « pouvoir » au service de l’Amour et de la transmission de la Sagesse ancestrale des Toltèques.

Extraits Choisis :
1er Accord : Que votre parole soit impeccable.
Parlez avec intégrité, ne dites que ce que vous pensez vraiment. N’utilisez pas la parole contre vous-même, ni pour médire d’autrui. Utilisez la puissance de la parole dans le sens de la vérité et de l’amour.

Le premier accord toltèque est le plus important et aussi le plus difficile à
honorer. Il est si important qu’à lui seul il vous permettra de transcender votre
vie actuelle pour parvenir à ce niveau que j’appelle le paradis sur terre.
Le premier accord est : que votre parole soit impeccable. Voilà qui a l’air très
simple, mais en réalité c’est très, très puissant. Pourquoi faire attention à votre
parole ? Votre parole est votre pouvoir créateur. C’est un cadeau qui vous vient
directement de Dieu.

La médisance est la pire magie noire parce que c’est du poison pur. Nous avons
appris cela en y donnant notre accord. Enfants, nous avons entendu les
médisances permanentes des adultes autour de nous, exprimant ouvertement leurs
avis sur autrui. Ils avaient même des opinions sur des personnes qu’ils ne
connaissaient pas. Celles-ci s’accompagnaient de poison émotionnel, et nous
avons appris que c’était là la manière normale de communiquer.
La médisance est devenue la principale forme de communication de la société
humaine. C’est la façon dont on se sent proche les uns des autres, parce qu’on se
sent mieux lorsqu’on voit quelqu’un se sentir aussi mal que soi. Une vieille
expression dit que “ la misère aime la compagnie ”, et les gens qui souffrent en
enfer ne veulent pas rester seuls. La peur et la souffrance sont des composantes
importantes du rêve de la planète ; ce sont les instruments qui maintiennent
chacun tout en bas.

2ème Accord : Quoi qu’il arrive, n’en faites pas une affaire personnelle.
don-miguel-ruiz2Vous n’êtes pas la cause des actes d’autrui. Ce que les autres disent et font n’est qu’une projection de leur propre réalité, de leur rêve. Lorsque vous êtes immunisé contre cela, vous n’êtes plus victime de souffrances inutiles.
Vous n’êtes aucunement responsable de ce que les autres font. Leurs actions dépendent d’eux-mêmes. Chacun vit dans son propre rêve, dans sa propre tête ; chacun est dans un monde totalement différent de celui dans lequel vous vivez.
Vous pouvez même me dire : “ Miguel, ce que tu dis me blesse. ” Mais ce n’est pas ce que je vous dis qui vous blesse : ce sont vos propres plaies intérieures qui réagissent lorsqu’elles sont touchées par mes propos. Vous vous blessez vous-mêmes. Je ne peux en aucune manière prendre vos reproches personnellement.

3ème Accord : Ne faites pas de suppositions.
Ayez le courage de poser des questions et d’exprimer vos vrais désirs. Communiquez clairement avec les autres pour éviter tristesse, malentendus et drames.
Toute la tristesse et les drames auxquels vous avez été confrontés dans votre vie proviennent de cette habitude de faire des suppositions, de prêter des intentions à autrui et de prendre les choses personnellement. Le rêve de l’enfer tout entier découle de ces comportements.

4ème Accord : Faites toujours de votre mieux


Video Découverte  :

Mr Ramesh nous parle de la Peur

Lâcher prise et accepter ce qui est


Le Sens de notre Vie

soleil
Ne vous inquiétez pas pour votre vie de ce que vous mangerez, ni pour votre corps de quoi vous le vêtirez. La vie n’est-elle pas plus que la nourriture et le corps plus que le vêtement ? Cherchez d’abord le Divin et sa manifestation et tout cela vous sera donné par surcroît. 

Jésus-Christ

 


Livre Essentiel

Comment réaliser nos désirs profonds ? Comment les identifier puis les inscrire dans le courant des lois de la Nature afin que nous puissions nous épanouir, le faire de manière authentique et totale.

les 7 lois webDeepaK Chopra  propose une approche spirituelle de la notion de réussite, qui est le déploiement de la divinité au fond de nous.
Car si « l’abondance matérielle dans toutes ses expressions, rend le voyage plus agréable, une vraie réussite inclut aussi la santé, l’énergie, l’amour de la vie, l’harmonie des relations, la liberté de créer, la stabilité émotionnelle et psychologique, le bien-être et la paix de l’esprit.  Pourtant toutes ses joies ne nous satisferont pas si nous ne cultivons pas en nous les graines de la divinité. »

Extraits Choisis :

La référence à l’objet fait de votre ego votre maître intérieur.  Or votre ego n’est pas ce que vous êtes réellement. Il n’est que l’image que vous avez de vous-même, votre masque social, le rôle que vous jouez. Ce masque prospère par l’approbation. Il veut le contrôle et il est nourri par le pouvoir, parce qu’il vit dans la peur.
Votre vrai Moi, votre esprit, votre conscience, est libre de ces chaînes…
Par le silence, la méditation et le non-jugement, vous accéderez à la première loi, la Loi de Pure Potentialité …..

Le plus important est l’intention cachée derrière le fait de donner ou de recevoir. L’intention devrait toujours être telle qu’elle crée du bonheur pour le donateur comme pour celui qui reçoit car la joie est porteuse de vie….

Au moment de faire un choix ….
Seul le coeur connaît la bonne réponse. La plupart des gens pensent que le coeur est faible et sentimental. Mais ce n’est pas vrai. le coeur est intuitif; il est holistique, il est contextuel, il est relationnel. Il n’a pas un tempérament de perdant ou de gagnant. Il bat dans l’ordinateur cosmique – le champ de pure potentialité, de pure connaissance et du pouvoir infini d’organisation – et prend toute chose en compte.

Renoncez complètement à défendre votre point de vue. En n’ayant rien à défendre, vous empêcherez la naissance des conflits. Si vous persévérez – si vous cessez de vous battre et de résister – vous vivrez le présent dans son unité, sa complétude, ce qui est un don.

Engagez-vous à suivre le chemin de la non-résistance. C’est celui que prend l’intelligence de la nature, celui par lequel elle se manifeste, sans aucune friction, sans aucun effort.

Pour obtenir quoi que ce soit dans l’univers physique, il faut savoir s’en détacher. Cela ne veut pas dire que vous deviez abandonner l’intention de réaliser vos désirs,. Ce que vous devez laisser tomber n’est ni l’intention, ni le désir, mais votre attachement aux résultats….

Chaque être possède un don particulier. Ce don est unique par son expression, si unique qu’aucun être vivant sur cette planète ne le possède, ou tout au moins ne peut en donner la même expression. Ce talent doit être mis à l’oeuvre pour servir l’humanité.


Video Découverte  :  Se Nourrir de Lumière

De tout temps des grands êtres ou ascètes ont témoigné de la possibilité de s’abstenir de manger et boire et des capacités insoupçonnées de notre corps. Aujourd’hui cette possibilité s’offre à travers de nouvelles pratiques et nouveaux témoignages. Nous vous proposons celui Alyna Rouelle une française qui partage son expérience avec simplicité.


 

La Liberté

prophet_liberté 2 » vous ne pouvez être libre lorsque vous forgez une chaîne du désir même de la liberté, et quand vous ne cessez de parler de la liberté comme d’un but et un accomplissement. ..En vérité ce que vous appelez liberté est la plus solide de ces chaînes, bien que ses anneaux scintillent au soleil et éblouissent vos yeux »

Khalil Gibran

***************************************************************

Livre Essentiel

Parce que la Sagesse est ici présentée dans toute sa profondeur en même temps qu’avec une poésie qui touche notre âme, ce livre intemporel se lie et se relie avec un plaisir et une compréhension toujours renouvelée. Il en existe de multiples éditions mais celle présentée ci-contre est d’une justesse et d’une sobriété éclatante. Un ouvrage inspiré et inspirant !

Livre le prophèteKhalil Gibran : Poète et peintre est né en 1883 à Bécharé au Liban, dans une très ancienne famille chrétienne. En 1894 il émigre avec sa  mère à Boston. En 1897 il retourne seul à Beyrouth pour faire ses études à la fameuse école de la Sagesse al-Hikmat où l’histoire des religions et le droit international lui sont enseignés. En 1901 il quitte le Liban pour voyager en Europe puis retourne à Boston en 1903. Il passera sa vie entre l’Europe et les Etats-unis. Il meurt en 1931.

Le Prophète : Est son Chef-d’oeuvre. Il en rédige la première version en arabe à l’age de quinze ans, qu’il amplifiera  deux fois par la suite. C’est après la 3ème version en arabe qu’il écrit  la version en anglais. Il devra la retravailler encore quatre fois avant de la confier à l’édition en 1923. Elle connut immédiatement un succès considérable.

Extraits Choisis :

LE DON
Alors un homme riche dit, Parlez-nous du Don. Et il répondit : Vous donnez, mais bien peu quand vous donnez de vos possessions. C’est lorsque vous donnez de vous-même que vous donnez véritablement. Car que sont vos possessions, sinon des choses que vous conservez et gardez par peur d’en avoir besoin le lendemain ? Et demain, qu’apportera demain au chien trop prévoyant qui enterre ses os dans le sable sans pistes, tandis qu’il suit les pèlerins dans la ville sainte ?  Et qu’est-ce que la peur de la misère sinon la misère elle-même ?…..

LES ENFANTS
Et une femme qui tenait un bébé contre son sein dit, Parlez-nous des Enfants. Et il dit : Vos enfants ne sont pas vos enfants. Ils sont les fils et les filles de l’appel de la Vie à la Vie. Ils viennent à travers vous mais non de vous. Et bien qu’ils soient avec vous, ils ne sont pas à vous. Vous pouvez leur donner votre amour, mais pas vos pensées. Car ils ont leurs propres pensées….

LE TRAVAIL
Et que veut dire travailler avec amour ? C’est tisser une étoffe avec un fil tiré de votre cœur, comme si votre bien-aimé devait porter cette étoffe. C’est bâtir une maison avec affection, comme si votre bien-aimé devait résider dans cette maison. C’est semer le grain avec tendresse, et récolter la moisson dans la joie, comme si votre bien-aimé devait en manger le fruit. C’est insuffler dans toutes les choses que vous fabriquez l’essence de votre esprit. Et savoir que tous les morts vénérables se tiennent près de vous et regardent….

LES VÊTEMENTS
Et le tisserand dit, Parlez-nous des Vêtements. Et il répondit : Vos vêtements dissimulent une grande part de votre beauté, mais ne cachent pas ce qui est laid. Et bien que vous cherchez dans les habits la liberté de votre intimité, vous pouvez y trouver un harnais et une chaîne. Puisse votre être rencontrer le soleil et le vent avec plus de votre chair, et moins de vos effets. Car la souffle de la vie est dans la lumière du soleil, et la main de la vie est dans le vent….
….N’oubliez jamais que la pudeur est un bouclier contre le regard impur. Et que lorsque l’impur ne sera plus, que deviendra la pudeur, si ce n’est une entrave et une souillure de l’esprit ?

LA PAROLE
Puis un érudit dit, Parle-nous de la Parole. Et il répondit, disant : Vous parlez quand vous cessez d’être en paix avec vos pensées ; Et quand vous ne pouvez d’avantage demeurer dans la solitude de votre cœur vous venez vivre dans vos lèvres, et leur son devient un divertissement et un passe-temps. Dans bien de vos paroles, la pensée est à moitié massacrée. Car la pensée est un oiseau de l’espace, qui dans une cage de mots peut certes déplier ses ailes, mais ne peut voler….

****************************************************************

VIDEO ENSEIGNEMENTS

La vénérable Robina Courtin a donné des enseignements du 27 décembre 2015 au 3 janvier 2016 à l’institut Vajra Yogini près de Lavaur.

Dans un style vif et percutant elle nous parle de la vue du Bouddha sur la nature de notre esprit, sur la cause de nos souffrances, sur la beauté de l’accompagnement à la mort en conscience et de la voie de la compassion.
Des videos des ses enseignements et fichier mp3 sont disponibles sur le site de l’institut en cliquant sur le lien suivant :   VIDEO 

***********************************************************

FILM EN SALLE : LE PROPHETE

En Décembre est sortie le film d’animation « Le prophète » inspiré du livre de Kahlil Gibran.
Encore en salle pour les plus chanceux, sinon disponible dans quelques mois en DVD ou Video.

Ci-dessous la bande Annonce du Film :

Accueillir ce jour

soleil-matin2« Laisse hier derrière toi et hâte-toi d’entrer dans cette nouvelle journée merveilleuse, sachant qu’elle ne renferme que ce qu’il y a de meilleur pour toi, et attends-toi à ce que le meilleur en émerge. »

Eileen Caddy

 

**********************************************************

Livre Essentiel

petite voixIl est des livres que nous consultons pendant des années, que nous oublions et qui reviennent dans notre vie pour nous rappeler l’essentiel. Celui-ci en fait partie.

Eileen Caddy avait 35 ans quand elle entendit clairement une petite voix à l’intérieur qu’elle nomme le Dieu intérieur.
365 méditations quotidiennes et autant de messages pour se laisser guider aussi par notre petite voix.
se procurer le livre :  Le Soufle d’Or.

Les Jardins de Findhorm :
En 1962, avec son mari Pierre et avec son amie Dorothy Maclean, elle a démarré la communauté de Findhorn, au nord-est de l’Ecosse. Ils ne savaient pas alors que ça allait donner une communauté, ils essayaient juste de mener une vie centrée sur Dieu. Mais une communauté s’est développée autour d’eux, puis est devenue progressivement célèbre, en partie en raison des livres  publiés contenant les conseils que Eileen recevait de sa voix intérieure et en partie à cause des jardins étonnants qui se sont développés, sur le sol semi-aride de la région, par l’intervention des esprits de la nature, avec les quels Dorothy a découvert qu’elle était en mesure de communiquer.

Extraits Choisis :

« Vois toujours le bon côté de la vie ! Attends-toi seulement au meilleur, et vois-le advenir ! Ne t’en prends jamais à quelqu’un d’autre pour l’état négatif dans lequel tu te trouves. Tu es ton propre maître ; il ne dépend que de toi de retourner le tableau et de voir ce qu’il y a de l’autre côté. Si tu choisis de voir le côté sombre de la vie, ne t’attends pas à attirer à toi les âmes qui connaissent la joie de la vrai liberté, car qui se ressemble s’assemble. Tu n’attireras à toi que les âmes qui sont dans le même état. Lorsque tu seras en pleine forme et que l’amour coulera de toi librement, tu attireras tout à toi, car tout le monde apprécie une âme joyeuse. »

« Apprends à élever une personne ou une situation, et ne te laisses jamais engloutir dans les profondeurs du désespoir par l’attitude de quelqu’un d’autre. Tu es ici pour créer la paix, l’harmonie, la beauté et la perfection, et le meilleur de la vie, alors vas-y et fais quelque chose dans ce sens ! »

« Le fruit de l’Esprit est la joie. Qu’il y ait donc plus de joie dans ta vie, plus d’amusement et plus de rire ! Il est tellement important qu’’il y ait équilibre et modération en toute chose afin d’apprécier pleinement la vie. Tu peux aimer le travail que tu fais et avoir l’impression que tu n’’as pas besoin de changement. Mais, de temps en temps, tu as besoin de rompre avec cela et de faire quelque chose d’entièrement différent pour changer ton rythme de vie. Tu verras que si tu le fais, tu pourras retourner au travail qu’il faut faire en étant totalement rafraîchi, et tu le pourras avec un élan et un plaisir nouveaux. La vie ne devrait jamais être un fardeau ! Tu n’es pas là pour être courbé sous le poids du monde. Tu es là pour tirer le maximum de la vie et en aimer chaque instant, parce que tu as une vie équilibrée, et que tu donnes et reçois constamment. »

« Lorsque tu aimes, que ce soit de tout ton cœur, ne crains jamais de montrer ton amour. Que ton amour soit comme un livre ouvert que toutes les âmes puissent lire. C’est la chose la plus merveilleuse au monde, alors laisse cet amour divin au-dedans de toi couler librement. L’amour n’est pas aveugle, mais il voit le meilleur chez l’être aimé, et ainsi il fait émerger le meilleur. Ne choisis jamais qui tu vas aimer. Garde simplement ton cœur ouvert et fais couler sans cesse l’amour de la même manière vers toutes les âmes. Faire ainsi est aimer de Mon amour divin. Il est comme le soleil et brille sur tous sans distinction. L’amour ne devrait jamais être ouvert ou fermé comme un robinet. L’amour n’est jamais exclusif, jamais possessif. Plus tu es désireux de le partager, plus il devient grand. Retiens-le et tu le perdras. Laisse-le aller, et il te revient multiplié par mille et devient une joie et une bénédiction pour tous ceux qui le partagent. »

« Que signifie pour toi vivre par la foi? Où se trouve ta sécurité? Est-elle dans les personnes? Dans ton compte en banque? Ou est-elle fermement enracinée et établie en Moi, le Seigneur ton Dieu, la divinité en toi? Prends du temps pour y réfléchir, et tu sauras sans l’ombre d’un doute où ta foi et ta sécurité reposent exactement.
Peux-tu joyeusement et sans peur faire un grand pas dans ta vie sans sécurité extérieure apparente? Quand tu sais que quelque chose est juste, peux-tu le faire sans hésitation? Peux-tu mettre ta main dans la Mienne avec confiance et dire: « que Ta volonté soit faite », le penser de tout ton cœur et de toute ton âme, et faire ce pas dans l’inconnu, prêt à tout accepter quoi qu’il arrive?
La seule manière de construire la foi est de faire des petits pas, même hésitants et puis de plus grands jusqu’à ce que ta foi soit si forte qu’il te soit possible de faire de grands bonds dans l’inconnu parce que tu sais que JE SUIS avec toi, toujours. »

*************************************************************

Découverte :  Krishna Das

KdaswebLe chanteur de Bhajans à la voix profonde nous emmène sur les chemins de la dévotion.
Les Bahjans ou chants dévotionnels indiens permettent une connexion au divin et trouvent ici une expression magnifique pour nous élever et ouvrir notre coeur. Dans toutes les traditions spirituelles, on retrouve des chants, louanges musiques et danses  qui aident à unir le coeur, le corps et l’esprit dans un élan vers le Ciel et la Terre.

Des albums à écouter, des videos à découvrir sur le site officiel : www.krishnadas.com

ou sur la chaine Youtube : /KrishnaDasMusic

*********************************************************

LE CORPS

lumiere-coeurNotre corps a souvent été évoqué comme un Temple Sacré, avec au Coeur de ce corps, un Autel.
Les Upanishads (texte sacrés de l’Inde) énoncent que dans le Coeur de l’homme réside le principe Divin lui-même. Nous cherchons souvent à l’extérieur ce qui se trouve à l’intérieur de nous. Notre présence intense à notre corps nous ouvre la porte vers la paix et une plus grande  conscience de notre Etre.

Atelier : Le Corps
Conférence : La présence consciente

******************************************************

 VIDEO

Omraam Mikhaël Aïvanhov

 

*****************************************************

LIVRE Découverte :
Le véritable enseignement du Christ

C’est en 1937 qu’Omraam Mikhaël Aïvanhov (1900-1986), philosophe et pédagogue d’origine bulgare, vint s’établir en France.
Pendant près d’un demi-siècle, dispensant un enseignement strictement oral, il a développé une pensée vivante et originale devant des auditoires divers, toujours plus nombreux, sensibles à son rayonnement et à son exemple.
Bien qu’il aborde les multiples aspects de la Science initiatique, il précise : « Les questions qui se posent à nous seront toujours les mêmes : comprendre les êtres que nous sommes, découvrir le sens de notre existence terrestre et surmonter les obstacles qui se trouvent sur notre chemin. Alors, ne me demandez pas de vous parler d’autre chose, je reviendrai toujours sur ces mêmes sujets : notre perfectionnement, le chemin à parcourir et les méthodes pour le parcourir. »

Extraits choisis :


» Le pire des esclavages pour l’homme est la perte de la lumière de cet enseignement qu’il est fils de Dieu. Quand Jésus est venu révéler cette grande vérité à la foule, il a été crucifié… de peur que le peuple prenant conscience de sa grandeur, n’obéissent plus aux règles qui lui étaient imposées par les pharisiens et les sadducéens. Le Christ a été le plus grand révolutionnaire parmi les messagers de Dieu, il a passé outre à toutes les lois anciennes…il avait eu l’audace de dire que tous les hommes étaient fils d’un même Père.
Il était déjà inscrit dans l’Ancien Testament :  » Vous êtes des Dieux », mais cette vérité avait été volontairement mise à l’écart et elle l’est encore aujourd’hui. Pourtant le salut des humains est dans la reconnaissance de cette réalité, qu’ils sont tous les fils du même Père, Dieu, et de la même Mère, la Nature, l’Ame universelle. Tant qu’ils n’en prendront pas conscience, ils ne connaîtront pas leur véritable nature, ils passeront à côté de l’essentiel, et évidemment ils souffriront. Aussi bien ceux qui ne veulent pas reconnaître à tous les hommes leur origine divine que ceux qui ne cherchent pas à découvrir cette origine en eux-même, tous ceux-là souffriront, car il est impossible de trouver le bonheur tant qu’on rejette cette vérité fondamentale de l’essence divine de l’homme. »

Soyez parfait comme votre Père Céleste

Chene---Gland-013« Une graine n’est rien d’autre qu’un être vivant qui ne cesse de faire appel aux forces et aux matériaux du cosmos pour pouvoir accomplir sa tâche. Et sa tâche, c’est de ressembler à l’arbre qui l’a produite. Le Créateur a mis dans la graine cette vocation de ressembler à son père, l’arbre ;  c’est pourquoi, une fois plantée, tout son travail ira dans le sens de cette vocation…
Eh bien, il en est de même pour l’homme. Puisque Dieu a créé l’homme à son image, c’est qu’il a la possibilité, en se développant correctement, de devenir comme son Père Céleste.
Qu’y a-t-il dans une graine? Si vous la coupez pour l’observer au microscope, vous n’y découvrirez pas l’image de l’arbre. Pourtant, quand vous l’aurez mise en terre, cette petite graine insignifiante va peu à peu donner une plante magnifique… Si vous ouvrez la graine pour l’étudier, vous ne trouverez jamais le dessin des branches ou de feuilles, parce que cette empreinte est de nature éthérique. C’est seulement si vous avez la possibilité de voir dans le monde éthérique que vous apercevrez toute la structure de l’arbre tel qu’il doit se développer d’après telle ou telle ligne de force. »

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

********************************************************

LA PRIERE

Ange Bleu, Acrylique sur toile

« Vous vous donnez souvent pour excuse : « Peut-on L’appeler si l’on n’a pas d’abord reçu Sa grâce? » Vous oubliez que c’est par Sa grâce que vous êtes actuellement en vie. Par la force de la prière, dénouez les noeuds de la vie. Vous trouverez que Sa présence baigne tout, comme la lumière du soleil ou de la lune »
Ma Ananda Moyi

Le sens de la prière.

******************************************************************************

RENCONTRE

about-amma1
AMMA en tournée

Depuis près de 20 ans Amma vient en Europe et parcours le monde pour enseigner et donner son Darshan. Elle a serré plus de 34 millions de personnes contre son coeur à ce jour.
Au delà de ces moments extraordinaires, il est important de prendre le temps de la considérer comme un véritable maître spirituel qui enseigne par ses paroles et par sa vie entièrement dédié à alléger les souffrances de l’humanité. « Ma religion c’est l’Amour! » proclame-t-elle inlassablement.
Les dates de sa tournée
Sa biographie
« Tout est en vous » est le nouveau livre, recueil de paroles d’Amma qui sera en vente sur les lieux de la Tournée.

*******************************************************************************

LIVRE ESSENTIEL : Pieds Nus sur la Terre Sacrée

pieds nusCe livre est un recueil de photos prises au début du XXeme siècle accompagnés de textes appartenant au patrimoine oral ou écrit des Indiens d’Amérique du Nord. Il nous plonge au coeur d’une sagesse issue du lien avec la Nature ,la Terre Mère. Il met aussi en lumière le caractère égocentrique et matérialiste de l’homme blanc qui brise son lien sacré avec la Terre et avec ses autres frères en humanité.
Pieds nus sur la terre sacrée. Textes rassemblés par T.C. McLuhan. Photos de Eward S. Curtis. Traduit de l’américain par Michel Barthélemy. Denoël, Paris, 1974.

Extraits choisis :

prière de l'apache« Dans la vie d l’Indien, il n’y a qu’un devoir inévitable – le devoir de prière – la reconnaissance quotidienne de l’Invisible et de l’Eternel. Ses dévotions quotidiennes lui sont plus nécessaires que sa nourriture de chaque jour. Il se lève au petit jour, chausse ses mocassins et descend à la rivière. Il s’asperge le visage d’eau froid ou s’y plonge entièrement. Après le bain, il reste dressé devant l’aube qui avance, face au soleil qui danse sur l’horizon, et offre sa prière muette. Sa compagne peut l’avoir précédé ou le suivre dans ses dévotions, mais ne doit jamais l’accompagner. Le soleil du matin, la douce terre nouvelle et le grand silence, chaque âme doit les rencontrer seule !

Chaque fois qu’au cours de sa chasse quotidienne, l’homme rouge arrive devant une scène sublime ou éclatante de beauté – un nuage noir chargé de tonnerre avec l’arche étincelante d’un arc-en-ciel, une cascade blanche au coeur d’une gorge verte, une vaste prairie teintée du rouge sang d’un couchant – il s’arrête un instant dans sa position d’adoration. Il ne voit pas le besoin de distinguer un jour parmi les sept pour en faire un jour saint puisque pour lui tous les jours sont ceux de Dieu. »

« L’homme qui s’est assis sur le sol de son tipi, pour méditer sur la vie et son sens, a su accepter une filiation commune à toutes les créatures et a reconnu l’unité de l’univers; en cela, il infusait à son être l’essence même de l’humanité. Quand l’homme primitif abandonna cette forme de développement, il ralentit son perfectionnement. »  Chef Luther Standing Bear

Plate 256

« Le Lakota était empli de compassion et d’amour pour la nature. Il aimait la terre et toutes les choses de la terre, et son attachement grandissait avec l’âge. Les vieillards étaient – littéralement- épris du sol et ne s’asseyaient ni ne se reposaient à même la terre sans le sentiment de s’approcher des forces maternelles. La terre était douce sous la peau et ils aimaient à ôter leurs mocassins et à marcher pieds nus sur la terre sacrée. Leurs tipis s’élevaient sur cette terre dont leurs autels étaient faits. L’oiseau qui volait dans les airs venait s’y reposer, et la terre portait sans défaillance, tout ce qui vivait et poussait. Le sol apaisait, fortifiait, lavait et guérissait.

C’est pourquoi les vieux Indiens se tenaient à même le sol plutôt que de rester séparés des forces de vie. S’asseoir ou s’allonger ainsi leur permettait de penser plus profondément, de sentir plus vivement; ils contemplaient alors avec une plus grande clarté les mystères de la vie et ils se sentaient plus proches de toutes les forces vivantes qui les entouraient…

portraitcurtisCes relations qu’ils entretenaient avec tous les êtres sur la terre, dans le ciel ou au fond des rivières étaient un des traits de leur existence. Ils avaient un sentiment de fraternité envers le monde des oiseaux et des animaux qui leur gardaient leur confiance. La familiarité était si étroite entre certains Lakotas et leurs amis à plumes ou à fourrure, que, tels des frères, ils parlaient le même langage.

Le vieux Lakota était un sage. Il savait que le coeur de l’homme éloigné de la nature devient dur; il savait que l’oubli du respect dû à ce qui pousse et à ce qui vit amène également à ne plus respecter l’homme. Aussi maintenait-il les jeunes gens sous la douce influence de la nature. »

 

********************************************************************************

 epicteteLE DEBUT DE LA SAGESSE
« Reconnaître ce qui dépend de nous »

« Parmi les choses qui existent, certaines dépendent de nous, d’autres non. De nous, dépendent la pensée, l’impulsion, le désir, l’aversion, bref, tout ce en quoi c’est nous qui agissons ; ne dépendent pas de nous le corps, l’argent, la réputation, les charges publiques, tout ce en quoi ce n’est pas nous qui agissons. »
Ainsi commence le Manuel d’Epictète. Lire plus bas.

******************************************************************************

VIDEOS ENSEIGNEMENTS

ss DrukpaSS le 12ème Gyalang Drukpa a donné des enseignements à Plouray du 20 au 26 Août.

Le Gyalang Drukpa s’exprime en anglais et il est traduit par la suite en Français.

Les videos des ses enseignements sur le Mahamoudra, la grande Union et les pratiques de la retraite sont disponibles en cliquant sur le lien ci dessous :

VIDEOS

*******************************************************************************

LIVRE ESSENTIEL : Le Manuel d’Epictète

Manuel-d-EpicteteEpictète est né en Phrygie (Asie Mineure) vers 50 après J.C. et amené à Rome comme esclave, il fut affranchi plus tard. Il suivit alors les leçons du philosophe romain stoïcien Musonius Rufus. Il commence ensuite à enseigner lui-même le stoïcisme. La pensée d’Epictète naît, non pas de découvertes originales, mais d’une synthèse qui permet de revenir aux sources. Epictète ne laissa nulle œuvre écrite et de son enseignement ne nous serait parvenu que la renommée si un de ses élèves, Arrien, soldat et écrivain, n’avait entrepris de les transcrire.

Extraits choisis :

« Ce qui dépend de nous est libre naturellement, ne connaît ni obstacles ni entraves ; ce qui n’en dépend pas est faible, esclave, exposé aux obstacles et nous est étranger. »

« Donc, rappelle-toi que si tu tiens pour libre ce qui est naturellement esclave (non libre) et pour un bien propre ce qui t’est étranger, tu vivras contrarié, chagriné, tourmenté ; tu en voudras aux hommes comme aux dieux ; mais si tu ne juges tien que ce qui l’est vraiment – et tout le reste étranger –, jamais personne ne saura te contraindre ni te barrer la route ; tu ne t’en prendras à personne, n’accuseras personne, ne feras jamais rien contre ton gré, personne ne pourra te faire de mal et tu n’auras pas d’ennemi puisqu’on ne t’obligera jamais à rien qui pour toi soit mauvais. »

« Souviens-toi que le désir est tendu vers son objet tandis que le but de l’aversion, c’est de ne pas tomber dans ce qu’on redoute. Si l’on est infortuné en manquant l’objet de son désir, on est malheureux en tombant dans ce qu’on voulait éviter. Donc, si tu ne cherches à fuir que ce qui est dépendant de toi et contraire à la nature, il ne t’arrivera rien que tu aies voulu fuir. Mais si tu cherches à éviter la maladie, la mort ou la misère, tu seras malheureux. »

« Ce qui tourmente les hommes, ce n’est pas la réalité mais les opinions qu’ils s’en font. Ainsi, la mort n’a rien de redoutable – Socrate lui-même était de cet avis : la chose à craindre, c’est l’opinion que la mort est redoutable. Donc, lorsque quelque chose nous contrarie, nous tourmente ou nous chagrine, n’en accusons personne d’autre que nous-mêmes : c’est-à-dire nos opinions. C’est la marque d’un petit esprit de s’en prendre à autrui lorsqu’il échoue dans ce qu’il a entrepris ; celui qui exerce  sur soi un travail spirituel s’en prendra à soi-même ; celui qui achèvera ce travail ne s’en prendra ni à soi ni aux autres. «

*******************************************************************************

 

videLE VIDE

« On pétrit l’argile pour en faire un vase, mais sans le vide interne, quel usage en ferait-t-on?
Portes et fenêtres sont percées pour bâtir une chambre, seul le vide en permet l’usage.
L’être crée des phénomènes que seul le vide permet d’utiliser » Lao Tseu
Pour expérimenter le vide : Voir la page Retraites d’été.

*****************************************************************

RENCONTRE
Enseignements

ss DrukpaSS le 12ème Gyalang Drukpa sera en france à Plouray du 20 au 26 Août

Le Gyalang Drukpa est à la tête de la lignée Drukpa du Boudhisme Tibétain et il est considérée comme une émanation du Bouddha de la compassion. Ceux qui l’ont rencontré ont pu voir à quel point il rayonne la joie et la compassion.
Il donnera à l’occasion de sa visite des enseignements sur le Mahamoudra et conférera les initiations de Vajarayogini et Chakrasamvara.

Des informations sur sa visite et la ligné Drukpa ICI

La vidéo sur SS le Gyalang Drukpa.

******************************************************************

LIVRE ESSENTIEL : TAO TE KING  de  Lao Tseu

Tao te kingLao Tseu  a vécu 6 siècles avant notre ère; c’est avec Confucius dont il est un contemporain le personnage le plus illustre de l’antiquité chinoise .
Cet ouvrage composé de 5000 caractères chinois, le plus traduit de toute la littérature extrême orientale est porteur du secret spirituel de l’Orient. C’est le seul écrit attribué à Lao Tseu.
Son message universel et intemporel nous parle d’une sagesse dont notre monde a besoin. Il parle du grand mystère de la Vie, de la Voie, de la Vertu ; il parle à chacun de nous dans notre part humaine et divine.

Il existe de nombreuses éditions, celle-ci est épuisée chez l’éditeur mais on la trouve encore sur internet en neuf ou en occasion. Nous la recommandons vivement.

Extraits choisis :

« Ciel et terre demeurent.
Pourquoi demeurent-ils?
Ils ne vivent pas pour eux-mêmes
Ainsi continuent-ils d’exister.
De même le sage s’efface
Et par là apparaît.
Il s’oublie lui-même
Et atteint le vivant.
Par le détachement
Il réalise sa perfection. »

« Plié mais entier
Courbé mais droit
Vide mais rempli
Usé mais neuf
Ayant peu mais demeurant comblé
Ayant beaucoup mais demeurant perplexe. »

« Qui connait les autres a l’intelligence
Qui se connait lui-même a le discernement
Qui triomphe des autres est fort
Qui triomphe de lui-même possède la force
Qui sait se contenter est riche »

« Sortir et vivre
Entrer et mourir »

« La puissance fait vieillir
Et quitter la voie,
Quitter la voie
C’est mourir prématurément. »

« Les paroles vraies paraissent paradoxales. »

« Paroles vraies ne sont pas séduisantes.
Belles paroles ne sont pas vraies.
Les bonnes paroles n’argumentent pas.
Les arguments ne font que discourir. »

« Le sage n’amasse pas,
Accordant tout
Il reçoit encore plus,
Donnant tout, il obtient toujours plus.
La voie du sage est d’agir généreusement
Sans combat. »

*********************************************************

meditationcoeurweb

Nous ouvrir à notre Coeur
Notre Coeur possède sa propre intelligence ; en nous connectant consciemment à celui-ci nous pouvons trouver des ressources d’amour, de sagesse, de paix et de compréhension véritable bien au delà de notre mental. Depuis la pleine lune du 3 Mai (Wesak) et jusqu’à la prochaine pleine lune du 2 Juin les énergies Bouddhiques et Christiques de compassion, d’amour et de sagesse sont très présentes. A nous de nous relier, de les accueillir et de les faire grandir en notre coeur.

************************************************************

la-puissance-de-l-amour-de-gyalwang-drukpa-livre-874412253_MLLivre Découverte
La Puissance de l’Amour , de S.S. le Gyalang Drukpa

La pensée claire et profonde du Gyalang Drukpa donne un éclairage sur l’amour véritable dans cette ouvrage extrait de ses enseignements sur les 37 paramitas ou pratiques des perfections de la voie des Bodhisatvas. Il rend ses pratiques compréhensibles et accessibles à chacun d’entre nous.

Morceaux choisis :

« Aimer l’autre, en prendre soin, partager mon affection, me donne ma récompense. Ce n’est pas l’autre qui me la donne, peu importe, j’ai cette récompense : un bonheur qui ne s’arrêtera jamais. »
« Le coeur de la générosité est plus encore cette absence d’attente que le don lui-même, lequel sert d’avantage d’enveloppe. »
« Nous souffrons à cause de l’égoïsme alors que les Bouddhas ont atteint l’éveil en donnant leur bonheur, en le partageant. »
« Chaque fois que nous rencontrons des situations difficiles nous devons les saisir comme une grande occasion qui nous est offerte d’améliorer la qualité de notre vie, plutôt que d’entretenir la colère et la frustration. »
« Prendre les apparences pour réelles n’est qu’un fardeau épuisant à la fois pour le corps et pour l’esprit, une fatigue tout à fait inutile que nous nous imposons. »

Qui est le Gyalang Drukpa ?

Video d’un entretien pour l’émission TV Sagesses Bouddhistes


Lien vers le centre Drukpa européen en Bretagne

********************************************************************

Livre Découverte
Les Nourritures Silencieuses

livre yaYvan Amar (1950-1999) est un philosophe novateur considéré comme un des sages qui ont éclairé la fin du XXéme siècle.

Ce recueil d’aphorismes spirituels est un livre de sagesse. Il invite le lecteur à s’intéresser avant tout à son humanité. A ne pas faire de la spiritualité un refuge pour éviter les embarras causés par la société et autrui.

Chacun de ces aphorismes est une remise en cause de nos croyances, de nos automatismes mentaux et verbaux, de nos habitudes fossiles. Ils incisent, interpellent, insufflent, malmènent et caressent l’âme du lecteur. Ils invitent à l’obligation de conscience : vivre consciemment toutes nos relations en prenant le risque de l’autre.

Voici donc un livre d’humanité sur la grâce, le pardon, le risque, la foi, le désir, la compassion, la joie, la confiance. Yvan Amar avait le don de poser de bonnes questions et d’y apporter des réponses lucides.

Extraits choisis :

LA DEVOTION
La dévotion, c’est l’état naturel de l’âme qui a le mal du Pays.
Si on a le mal du Pays, c’est que l’on connait ce Pays.
Dès qu’on nous en parle, on le reconnaît.

LE PARDON
Le pardon est la joie de la disparition de l’offensé.
Quand l’offensé a disparu, où est l’offenseur?

LE TRAVAIL CORPOREL
Toutes les postures, toutes les situations sont des variantes du Oui

LA GRACE
Confiance, abandon en sa Grâce,
Que notre seul effort,
Soit la confiance en sa Grâce.

L’ACCEPTATION
Tant qu’on aime ou qu’on aime pas,
On ne peut parler d’acceptation.

On n’accepte pas quelque chose, on est acception.

SACRIFICE DE L’IMAGE IDEALE
Le meilleur moyen de cultiver l’insatisfaction,
C’est de chercher la perfection.

L’événement est juste, c’est notre attente qui est fausse.

LA RELATION
Etre disciple, c’est vivre la relation comme occasion de conscience et non plus comme simple occasion de bonheur.

Pour en savoir plus sur ses livres : http://www.editions-du-relie.com

************************************************************

La Gratitude

Des-enfants-jouant-sous-une-cascade webLa prière adéquate n’est jamais une prière de supplication, mais une prière de gratitude (la première provient de l’affirmation d’un manque). Demander c’est déjà refuser ce qui est. La lutte s’arrête quand commence la gratitude. Exprimer la gratitude à l’avance est la force créatrice la plus puissante de l’univers.

 

***********************************************************

Découverte :  le livre Matri Darshan
un album photo de Shri Anandamayi Ma
Matri Darshan

Parcourir la vie de Ma (1896 – 1982) à travers des photos et des paroles de cette figure unique qui a illuminé le 20ème siècle dont le nom signifie « faite de béatitude ». Chaque texte et chaque photo nous invite à la méditation et à nous rapprocher de nous même.

Ma-Anandamayi-220

» Les gens méditent devant une photo, mais qu’est-ce qu’une photo? Du papier, rien de plus. Pourtant si une foi pure est maintenue pendant la méditation, le Seigneur lui même apparaît dans cette photo »

 

 

ma

«  Est-ce que vous avez vu Dieu ? » A cette question, Mâ répond : « Bien sûr, je l’ai vu ! On Le voit tout le temps. Regardez, qui voit qui ? Car Il est toute chose. Il n’y a rien d’autre que Dieu.

anandamayi-ma

« La véritable foi vient d’au dedans de nous et fixe notre attention sur Dieu. La foi tient l’esprit attaché à la Vérité et nous infuse une nouvelle attitude de force et de paix, aussi bien dans le succès que dans l’adversité ! Toute méditation dépend de la foi ;  aussi faut-il la cultiver dès le début. C’est par la révérence et la foi que doit commencer la recherche de l’Invisible et du Mystérieux, et il n’y a pas d’autre moyen de connaître la divine vérité. »

 

Ma-Anandamayi-952

« Combien de temps passerez-vous encore dans une auberge de passage ?
Ne désirez-vous pas rentrer à la maison ?
Comme tout cela est merveilleux…
L’Un est, en son propre Soi, le vagabond, l’exil, le retour à la maison et la maison elle-même…
Le Soi est tout ce qui est. »

 

anandamayi-1« Je suis si étroitement unie à vous tous que vous êtes comme des parties de mon corps.
Vos chagrins, pensées et souffrances sont miens. Ce corps-ci comprend tout. »

Ma ananda moyi

« Il y a un temps pour tout. Personne ne peut venir à moi si le temps n’est pas venu »

VIDEO sur Ma Anandamayi :
Un extrait du film d’Arnaud Desjardin en 1959.

*************************************************************

Méditer sur l’appréciation : d’après Gyalwa Dokhampa

amandierAu début de la méditation, nous pouvons tirer de grands bienfaits de pratiquer l’appréciation :
1.  Appréciation de notre état présent, l’air que nous respirons, la vie de notre corps, la santé et autre bénédiction que nous recevons sans cesse sans plus y prêter attention.
2.  Apprécier les personnes que nous côtoyons, qui nous ont aimés.
3.  Apprécier le monde matériel qui nous entoure, la nature, le soleil, nos biens etc…

L’appréciation nous amène vers la satisfaction qui est une des sources du bonheur.

**********************************************************************

Il y a presque un an du 6 au 13 Février 2014 le sage indien Sri Tathata conduisait le grand rituel védique Dharmasooya Mahayaga afin d’aider le monde à traverser la phase actuelle de grands changements, sur le chemin d’une conscience humaine plus élevée.

Sri-Tathata-Mahayaga-2014
Les liens vers les vidéos jour par jour sont disponibles sur le site duDarmasooya Mahayaga pour que chacun puisse se connecter à ces énergies en les visionnant.
Pour une explication de l’événement : Cliquer ici

Pour connaitre les dates de la tournée de Sri Tathata en Europe en 2015Cliquer ici

***************************************************************

La recherche scientifique sur la méditation

khandronamseldronmaDepuis des milliers d’années, les pratiquants connaissent les bienfaits de la méditation, et la recherche scientifique commence aujourd’hui à mettre en évidence ses effets positifs sur la physiologie humaine.

On a récemment découvert que le cerveau modifie de lui-même ses structures selon les sollicitations qu’il reçoit : les circuits fréquemment utilisés se consolident et se développent ; ceux qui servent peu s’étiolent et rapetissent. Cette souplesse du cerveau est appelée neuroplasticité ou plasticité cérébrale.

Jusqu’à présent, la neuroplasticité avait été étudiée sur des concertistes ; on a ainsi mis en évidence que la répétition quotidienne de mouvements identiques qu’implique la pratique d’un instrument de musique entraîne une modification des structures cérébrales. Très récemment, plusieurs universités américaines ont conduit le même type de recherche sur de grands pratiquants qui avaient à leur actif quelque 40 000 heures de méditation. Le protocole de cette recherche comportait différentes pratiques de méditation. Les résultats furent probants et montrèrent :

•  un haut niveau d’activité dans les parties du cerveau qui contribuent à former les émotions positives, comme le bonheur, l’enthousiasme, la joie et la maîtrise de soi ;

•  un niveau d’activité moindre dans les parties du cerveau reliées aux émotions négatives, comme la dépression, l’égocentrisme, le manque de bonheur ou l’insatisfaction ;

•  un apaisement de la zone du cerveau qui déclenche la peur et la colère ;

•  la capacité à atteindre un état de paix intérieure même lorsqu’on est confronté à des circonstances extrêmement perturbantes ;

•  une aptitude inhabituelle à l’empathie et à l’écoute profonde des émotions d’autres personnes.

Il est intéressant de constater que, lorsque les pratiquants méditaient sur la compassion « sans objet, qui pénètre tout » [1], les régions du cerveau chargées de planifier l’action étaient actives, comme si les pratiquants, pleins d’assurance, étaient prêts à aller au secours des personnes en détresse.

Ces résultats semblent montrer que l’entraînement de l’esprit à la méditation peut jouer un rôle capital sur les fonctions cérébrales : il ressort en effet de ces recherches que les tendances émotionnelles peuvent être modifiées et les penchants destructeurs amoindris.
LOW_Matthieu-Ricard
[1]« L’état de l’amour-tendresse et de la compassion inconditionnelles est décrit comme “une prédisposition et une disponibilité sans restriction à aider les êtres vivants”. Cette pratique ne requiert aucune concentration sur des objets, souvenirs ou images particuliers ; cependant, dans d’autres méditations qui font également partie de leur longue formation, les pratiquants se concentrent sur certaines personnes ou des groupes d’êtres particuliers. Comme “la bienveillance et la compassion imprègnent leur esprit continuellement”, cet état est appelé « compassion pure”  ou « compassion sans objet »(mik mé nying jé [tib.]) ».

—  Antoine Lutz,  Lawrence L. Greischar ,  Nancy B. Rawlings ,  Matthieu Ricard  and Richard J. Davidson, ‘Long-Term Meditators Self-Induce High-Amplitude Gamma Synchrony During Mental Practice’.
Source : www.rigpa.org

****************************************************************

La vénérable Robina Courtin a donné des enseignements du 27 décembre 2014 au 3 janvier 2015 à l’institut Vajra Yogini

Des videos des ses enseignements et fichier mp3 sont disponibles sur le site de l’institut en cliquant sur le lien suivant :   VIDEO 

************************************************************

Découverte , le livre de Bokar Rimpoché et une méditation avec Chenrézi

Chenrezi livreChènrézi (Avalokiteshvara), personnification de l’amour universel, est la divinité la plus populaire du Pays des Neiges, celle dont tous les Tibétains récitent avec ferveur le mantra OM MANI PADME HOUNG.
Dans cet ouvrage qui lui est consacré, Bokar Rimpoché présente le sens profond de Chènrézi, retrace ses origines mythologiques et révèle son symbolisme.
Il va aussi beaucoup plus loin, car il expose les principes mêmes qui régissent la méditation de toutes les divinités dans le cadre des tantras, expliquant comment elles opèrent une modification sur les couches profondes du psychisme, comment elles purifient le pratiquant pour le préparer à la découverte de sa véritable identité.
Ouvrage disponible aux éditions Claire Lumière.

Méditation avec visualisation simplifié

Peut être réalisée sans avoir reçu l’initiation de la part d’un Lama.

Visualiser à une coudée au dessus de sa tête un lotus épanoui et au dessus un disque lunaire
Visualiser le corps blanc et lumineux de Chenrezi assis sur le lotus qui irradie dans toutes les directions
Visualiser ses attributs , les deux mains vers le centre tenant le joyaux, le rosaire, le lotus, les soieries et bijoux qui le parent….
Visualiser la lumière qui part en direction de tous les êtres et qui rentre en vous par le sommet du crâne, et qui emplie votre corps entier.
Visualiser tous les êtres comme Chenrezi (amis, ennemis, étrangers)
Possibilité de prononcer le mantra : OM MANI PADME HOUNG
Pour finir dissoudre l’ensemble de cette visualisation dans la Vacuité (l’espace sans substance).

*****************************************************************

Un beau cadeau du Père Noël : Amma sur France Culture le 25
Une équipe de France Culture était venue au programme de Pontoise cette année, pour préparer un documentaire d’une heure sur Amma. La réalisatrice nous communique la date de diffusion de son émission : France Culture, le 25 décembre de 17h à 18h dans l’émission « Sur les docks ».
Cela s’appelle…  « Dans les bras d’Amma ».

 

Vous pourrez réécouter l’émission sur le site internet de l’émission à la date indiquée :

http://www.franceculture.fr/emission-sur-les-docks-0

 

**********************************************************************